# 1 - Red Lace by Haylzee



Red lace



Tom enroula sa langue autour de la sucette Choupa Chups saveur pomme dans sa bouche et tourna une page du inintéressant magazine de mode près de lui. Le magazine et la sucette appartenaient à Bill mais il détestait la pomme et avait déjà examiné le magazine à contre sens. Il ne lisait jamais correctement.

Le plus jeune des jumeaux retournait une de ses valises, cherchant un tee-shirt spécifique qu'il avait besoin de porter. Tom roula des yeux en entendant le couvercle de la valise puis tourna une autre page.

"Si tu n'avais pas autant de vêtements, tu te retrouverais facilement, " dit-il.

Tom s'attendait à recevoir la valise pleine sur lui mais au lieu de ça, Bill lui envoya une chaussette sale. Par reflex, Tom mit son bras devant lui pour se protéger et ressentit un pincement au niveau des épaules.

"Fichu Bill !" gémit-il en se frottant les épaules. Il pourrait blâmer son jumeau, il avait dû lui faire l'amour toute l'après-midi, les pieds de Bill fermement placés derrière la tête de Tom. Bill lui avait ordonné de ne pas s'arrêter et heureusement, il avait obéi.

Il grimaça de douleur, le bas de son dos lui faisait mal. Les rapports sexuels avec Bill étaient extrêmement satisfaisants mais très épuisants, il ne s'était même pas rhabillé après leurs ébats et était resté nu sur le lit tellement il était fatigué.

Bill n'était plus à la recherche de son tee-shirt, il avait abandonné et Tom en était heureux. Il put mater librement son frère en boxer moule-kiki même si il aurait préféré qu'il soit nu, de préférence, les jambes écartées.

"Je l'ai peut-être laissé dans le bus..." dit Bill en boudant.

"Peut-être," dit Tom, indifférent. Il fixait une publicité de lingerie, il regarda ces femmes vêtues, certes insuffisamment, de dentelle et de satin. Malgré le fait qu'elles soient magnifiques, elles n'arrivaient pas à la cheville de Bill, il était plus beau et précieux à ses yeux.

Ses yeux se rendirent rapidement vers le bas du soutien-gorge rempli de la femme puis descendirent plus bas. La femme portait une "culotte française" d'après le texte en dessous de l'image. Il aimait cette culotte, elle lui faisait penser à un sous-vêtement pour homme mais en version féminine. La photo d'à côté montrait la dentelle rose s'accrocher à son cul et accentuer chaque courbe sans paraître vulgaire.

"Putain !" hurla Bill. Tom leva les yeux à temps pour voir un tee-shirt voler. Bill cherchait encore son tee-shirt.

Son regard fixait le derrière de Bill, examinant les lignes clairement visibles.

Tom retourna à la page lingerie et se créa un Bill qui portait la culotte française en dentelle rose. De la chaleur se rependit dans son bas ventre, Tom en était surpris. Jamais il n'avait imaginé Bill avec des sous vêtements pour femme et il ne savait pas que ça lui ferait cet effet.

"Oh, Bill !" respira t-il, son imagination travaillait.

"Tu as dit quelque chose ?" demanda Bill en le regardant.

Tom sourit. "Tu sais ce qui serait vraiment bien sur toi ?"

Bill grogna, "Si tu vas dire que c'est toi, c'est pas la peine. Tu me l'as déjà dit un million de fois !" dit-il sèchement.

" Non," Souffla Tom, indigné. "Et puis je ne l'ai pas dit un million de fois, tu exagères !"

"Dans ce cas..." soupira Bill glissant les yeux de façon spectaculaire.

"Ça," répondit Tom en pointant la sucette vers le magazine.

Bill leva un sourcil et prit le magazine entre ses mains. "Une... culotte en dentelle rose... ?" dit-il, incertain.

"Elles sont appelées culottes françaises," l'informa-t-il fièrement.

"Je sais," dit Bill en souriant, amusé.

"C'est hot, tu ne penses pas ?"

Bill grommela en reluquant l'image.

"Et j'aurais l'air bien dedans ?"

Tom se rendit compte que son idée était étrange. "Hein, oui ! En fait, je voudrais..." grommela-t-il, honteux.

Bill haussa un sourcil et mit une main sur sa hanche, adoucissant de son boxer, se retournant légèrement pour que Tom puisse mieux le voir.

"Donc, la dentelle serrée accrochant ici ?" demanda-t-il.

Tom gémit. "Oui, merde. Oui !" même s'il l'avait baisé toute la journée, il pouvait sentir des flammes d'excitation lui chauffer le bas ventre.

Bill resta silencieux un moment et Tom se demandait ce qu'il pensait. Il eut bien vite la réponse.

"Oh mon robinet et mes boules seront coincés dans cette petite chose !"

Tom était sous le choc, mais il esquiva de peu le magazine que Bill avait lancé. "Bill !"

"Va te faire enculer !" lança Bill, en colère, se dirigeant vers la porte. "Je suis un garçon," puis il claqua la porte derrière lui.

Tom commença à compter les secondes. Comme il s'y attendait, Bill débarqua bruyamment dans la chambre.

"Je suis un garçon sans vêtements !" hurla-t-il avant de fouiller dans ses valises, de prendre des vêtements et de s'enfermer dans la salle de bain.

Tom s'était préparé à cette incroyable réaction.

"Bon," marmonna-t-il en s'habillant lui aussi.


_______________________________



Quelques heures plus tard, Bill était encore fâché contre Tom. Pas seulement parce qu'il voulait qu'il mette des sous-vêtements pour femme, mais aussi parce qu'à cause de lui, Bill avait dû sortir en boxer et avait croisé Saki dans cette tenue. Bien sûr, c'était de la faute de Tom et il n'avait pas son mot à dire !

Pourtant, Tom voulut se faire pardonner mais Bill refusait de lui parler. Il lui avait proposé de regarder un film avec lui, Bill l'avait ignoré mais avait regardé ce film avec Tom. Il lui avait proposé du popcorn, Bill l'avait encore ignoré mais avait mangé tout le popcorn.

Tom partit avant que le film ne soit fini. Il savait que Bill haïssait dormir sans lui, sa propre couchette lui était inconnue et étrange.
La couchette de Tom était devenue leur lit.

Tom ferma les lumières et rampa sous les draps, attendant que Bill aille dormir, pour voir dans quel lit il irait dormir. Bill était dans la salle de bain pour se brosser les dents et se démaquiller.

Tom attendait patiemment et dix minutes après, Bill entra dans la mini chambre. Il s'arrêta devant le lit de Tom et se déshabilla. Il se rappela qu'il faisait la gueule à Tom, il alla donc dans son lit. Tom pouffa de rire, c'était une habitude pour Bill de venir dormir dans sa couchette. Tom sourit quand il entendit des soupirs et le froissement des draps indiquant que Bill n'arrivait pas à dormir.

Comme Tom l'avait prévu, au bout de quelques minutes, il entendit le rideau de Bill s'ouvrir violemment ainsi que le sien mais plus doucement. Il se décala et sentit le matelas s'affaisser.

Bill était allongé sur le lit de Tom, essayant d'être confortablement installé sans être trop près de Tom, ce qui était impossible vu la taille du lit.

"Je sais que tu es un garçon, Bill," déclara Tom

"Ta gueule !" répondit Bill.

Tom pinça ses lèvres pour ne pas rire, il n'avait pas été pardonné donc il ne valait mieux ne pas aggraver son cas. Il ferma les yeux et essaya, lui aussi, de trouver la meilleure position pour dormir. Même si Bill n'était pas pelotonné autour de lui comme un chat comme à son habitude, sa présence était mieux que rien. Tom ne pouvait pas dormir sans Bill.

Par habitude, Tom commença à caresser les cheveux de Bill. Il tirait les cheveux de derrière son oreille et le chatouilla. Malgré ses gémissements de plainte, Bill ne l'empêcha pas. Tom passa ses mains dans les cheveux de Bill et lui caressa le crâne, comme il aimait.

Bill se positionna de façon à être en face de Tom et se rapprocha en mettant sa tête dans son cou, il murmura quelque chose et projeta son bras au dessus de la taille de Tom. Tom sourit et l'entoura avec ses bras. Il ne voyait rien mais sentit des doigts froids s'emparer de son nez et le tordre gentiment. Un gloussement chatouillait son cou et Tom rit aussi. Il lui prit les mains et les serra tandis que Bill embrassa sa gorge.

Tom, face à Bill, pressa ses lèvres contre les siennes et sourit quand Bill lança ses bras autour de son cou. Il s'était pratiquement jeté sur lui. Il pensa que le lendemain matin, sa nuque lui ferait mal, mais Bill lui avait pardonné donc tout allait bien.


_______________________________



"Hey, où est Bill ?"

Tom regarda autour de lui.

"Je croyais qu'il était avec vous les gars," répondit Tom fronçant les sourcils.

Gustav secoua la tête. "Va le chercher, le concert commence dans 30 minutes !"

Tom jeta sa veste en soupirant. Bien sûr qu'il devait aller le chercher, Bill était comme sous sa responsabilité. "D'accord, j'y vais."

Tom pensait qu'il était avec le gars du son ou en train de parler à David, mais après avoir vérifié auprès des deux, il n'avait toujours aucun signe de son frère, et ça l'inquiétait un peu. Peut-être était-il en coulisse avec les autres. Tom avait perdu du temps et il voulait se détendre.
Avant de rejoindre le groupe, il décida de passer dans la salle de bain.

"Putain !" Tom maudit la porte, il avait essayé de l'ouvrir avec son épaule, s'attendant à ce qu'elle s'ouvre. La porte resta fermée et Tom toqua, en colère.

"C'est qui ?" entendit-t-il

"Bill ? Ouvre-moi !" un clic l'avertit que la porte était maintenant déverrouillée et il entra dans la salle de bain. "Merde !"

"Ferme la porte, idiot !" Bill siffla devant le miroir, une main sur sa hanche.

Tom verrouilla la porte sans quitter son jumeau des yeux.

"C'est bien, tu ne pense pas ?" Il tournait sur place, admirant son reflet.

Il l'avait fait ! Tom acquiesça, la gorge trop sèche pour dire quoi que ce soit. Bill devant lui, ne portait qu'une culotte de dentelle rouge, une culotte française.

Ça faisait une semaine que Tom lui avait demandé d'en porter une mais il n'en avait plus reparlé depuis, comprenant la colère de Bill.
Bill lui montrait comment la dentelle s'accrochait délicieusement à ses hanches. La bouche de Tom ressemblait à un tuyau d'arrosage, il était muet et ne pouvait imaginer quel type d'expression était sur son visage.

Tout comme il l'avait envisagé, Bill était parfait dans cet incroyable sous-vêtement et n'était pas surpris par la couleur. Le tour de taille accrochait faiblement, on voyait le bas du tatouage en forme d'étoile sur son aine. Grâce à la dentelle, Tom put voir l'intégralité du corps de Bill.

"Putain, Bill !" gémit Tom, défaisant sa ceinture. Il baissa son pantalon et souhaitait la réduction de son trio dans les plus brefs délais ! Sa queue devenant de plus en plus dure et épaisse.

"Hmm ?" Bill cessa de se regarder et se tourna vers Tom. Ses yeux tombant directement sur le pantalon de Tom.

"Je- maintenant !" supplia Tom, désespérément.

Bill grogna. "Tu es fou ? On est sur le point de monter sur scène !" Il attrapa son jean et l'enfila.

"Quoi ? Bill, nooooon !" pleura Tom, voyant la dentelle disparaître.

"Tu pourras jouer avec moi plus tard," dit Bill en tirant sur son tee-shirt rouge vif. "Tu devrais remettre ton pantalon au lieu de rester planté là," il sourit dans la direction de Tom avant de sortir.

"Attends," Tom trébucha sur son pantalon. Il le remit .
"Putain !"

Il entendit Bill rire dans le couloir.
Tom méprisa son érection, et le fait d'imaginer Bill portant cette putain de culotte rouge n'arrangeait rien. De plus Bill la porterait pendant le concert.

Oui, ça allait être dur.


______________________________



Le concert avait été l'Enfer et Bill le Diable. Tom ne se doutait pas que son jumeau avait la ferme intention de le taquiner avec son fichu sous-vêtement et Bill savait que Tom était en train de mourir.
Et il avait raison.

Tom n'avait jamais voulu autant étrangler sa bosse et son frère en même temps. Bill lui lança un regard voulant dire " Regarde moi maintenant et baise moi plus tard ". Tom était dans le rythme de la musique, quand Bill leva un bras, faisant soulever assez son tee-shirt pour que Tom puisse voir sa culotte.

Tom ferma légèrement ses yeux et Bill sourit, fier de lui. Tom ricana : Bill pouvait bien le taquiner ce soir, mais le lendemain il serait incapable de marcher. Bill avait l'air de lire dans ses pensées claires comme du cristal, il était aussi rouge que son sous-vêtement et il disparut de l'autre côté de la scène. C'était au tour de Tom de sourire.


_______________________________



Tom voulut sauter de joie quand il partait hors de la scène, agitant des milliers de filles qui ignoraient que les pensées de Tom ne se limitaient qu'à un Bill tout nu. Il imaginait déjà leur soirée.

Malheureusement, il allait devoir attendre. Comme chaque soir, David parlait avec eux de leur performance. Tom n'avait pas envie de savoir ce qui était bien ou pas, il voulait juste emmener Bill dans le tourbus et le violer sauvagement.

Tom était assis sur le divan, tapant du pied avec impatience. Il ressentit une vibration dans sa poche, il attrapa son portable : quelqu'un lui avait envoyé un texto.

Tu vas me baisser ?

Il regarda directement en direction de Bill qui le regardait vilainement.

Tom tapa rapidement une réponse.

Ouep !

Il aperçut Bill sourire et se prépara à lire le prochain message. Bill tapa vite sur le clavier de son téléphone.

Je le veux vraiment dur dur !

Tom émit un gémissement mais le cacha en toussant, sachant que seul Bill l'avait remarqué. Il tapa un autre message sans écouter ce que David disait. La conversation en texto entre Bill et lui était beaucoup plus intéressante !

Je vais te faire venir et tu éjaculeras partout !

Tom sourit quand il vit Bill se mordre la lèvre.

Je vais te faire venir et tu éjaculeras en moi !

C'était au tour de Tom de se mordre la lèvre, il évita de lever les yeux et de regarder Bill.

Es-tu bon et serré pour moi ?

Bill sourit timidement en lisant le message. Il s'enfonça dans son siège et envoya une réponse.

Tom bascula son portable quand il le sentit vibrer.

Plus serré que jamais !

Tom gémit de nouveau et heureusement le son s'était perdu dans le bruit des chaises. Le débat venait de se terminer et ils étaient libres de retourner dans le tourbus ou de faire ce qu'ils veulent, ce qui généralement était de s'effondrer dans leur lit et de dormir. Tom avait une autre activité au lit de prévue, et il poussa Gustav de la porte pour passer.

" Putain Tom, regarde ! " dit Gustav fâché. " Ça ne vous dit pas une partie de Grand Tourismo ? "

"Euh..."

"Nous sommes fatigués," coupa Tom.

"Ouai," dit Bill en baillant. "Complètement anéantis !"

"Okay à bientôt, perdants," dit Georg en riant quand Tom le bouscula.

Dès que Tom eut fermé et verrouillé la porte de leur bus, il s'approcha de Bill et le tira vers lui pour que leur corps et leurs lèvres se collent entre eux. Bill gémit dans la bouche de Tom et sourit quand celui-ci rentra sa main dans son pantalon, touchant la dentelle.

"Tomi," haleta Bill en éloignant sa bouche. "Je suis désolé mais je n'ai pas menti quand j'ai dit que j'étais fatigué."

Tom retira sa main. "Tu rigoles j'espère ?"

Bill enroula ses bras autour du cou de Tom et le serrait tellement fort qu'il ne pouvait plus respirer.

"Une prochaine fois, promis" murmura-t-il dans son oreille. "Ne sois pas fâché, s'il te plaît." Il l'embrassa sur tout le visage jusqu'à que Tom soupire.

"Très bien," Tom le serra encore une fois dans ses bras tout en grinçant des dents.

"Je vais me coucher, tu me rejoins bientôt ?" demanda-t-il en balançant leurs mains et en lui faisant des yeux de biche.

Pas de baise ce soir.

"Oui," Tom ne pouvait pas lui en vouloir quand il faisait ça.

"Bien," Bill embrassa sa joue et disparut à l'autre bout du bus.

Tom s'assit à la table de cuisine et posa sa tête dans ses mains en gémissant. Il ne pouvait pas y croire. Sa bite était encore serrée dans son boxer, convaincue qu'il allait y avoir de l'action.

Il évalua les options possibles, il pourrait prendre soin de lui même, mais ce n'était pas ce qu'il voulait. Il serait venu mais ce n'était pas marrant sans Bill. Lui qui faisait des choses avec ses mains et sa langue, et son corps qui se pliait et se repliait de plaisir en restant collé à Tom. Il se cramponnait à lui comme un fou et voulait toujours des baisers. Se branler était nullement excitant comparé à ça.

"Putain," grogna-t-il de frustration. Il devait juste ne plus penser au sexe de Bill.

Boudant, il se jeta sur le banc dans la salle multimédia et appuya, ou plutôt frappa, sur la touche Play du lecteur DVD. C'était sans doute un film ennuyant que Bill avait regardé auparavant dont Tom ne se soucia même pas du titre et il était évidant que le film n'attirerait pas son attention plus de 5 minutes. L'histoire un peu bêbête n'avait aucun effet sur Tom, il continua à penser au derrière de Bill juste recouvert d'une culotte française et les messages plus que bandants de son jumeau.

Tom réfléchit encore, si Bill était vraiment fatigué, pourquoi lui avait-t-il dit tout ça ? Tom éteignit le large écran et se précipita vers les couchettes. Fatigué ou pas, le moins que Bill puisse faire, c'est de le laisser se frotter à lui jusqu'à ce qu'il vienne. S'il avait de la chance, Bill porterait encore la culotte.

La lumière était encore allumée et quand Tom arriva près de Bill, sa mâchoire tomba.

"Ugh, enfin," dit Bill en roulant des yeux. "J'ai failli m'endormir !"

Tom fixait son petit frère sur le dos, presque nu et la main coincé dans son sous-vêtement.

"Sérieux," continua Bill en riant. "Je ne peux pas croire que tu m'aies laissé comme ça !"

Tom resta silencieux quelques instants avant de dire très calmement. "Je vais la faire redescendre."

Bill émit un hoquet de surprise quand Tom sauta sur le lit, au dessus de Bill. A la vue de son frère sous lui, son sang se dirigea vers le sud.

"Bill, tu t'es... ?" Tom regarda la main de Bill dans la culotte.

Bill sourit en battant des cils avant de retirer sa main.

"Etais-tu... ? Putain, tu as mis ton doigt dedans ?"

Bill rit et passa son doigt sous le nez de Tom. Il put sentir l'odeur qu'il connaissait si bien et qui pouvait n'appartenir qu'à Bill.

"Il fallait juste que je me prépare," murmura Bill. "Tu étais si long..."

"Si j'avais su ce qui m'attendait ici..." marmonna Tom en glissant son doigt entre la poitrine de Bill. Bill en culotte était incroyable. Et Bill en culotte en train de se doigter était pire, Tom souffrait.

"Déshabille-toi," lui dit Bill, doucement. "Je croyais que tu ne pouvais pas attendre."

"Je ne peux pas attendre," Tom monta son haut jusqu'à l'enlever. Il sentit les yeux de Bill sur lui alors qu'il défit la boucle pour la deuxième fois aujourd'hui. Il fit glisser son pantalon et son boxer, puis les enleva complètement.

"Grouille !" lui rappela Bill. Tom retira sa casquette et son bandeau de ses dreads.

Une fois nu, Tom se plaça entre les jambes écartées de Bill et posa une main tremblante sur son entre jambe, poussant sa paume vers le bas, sentant la texture rugueuse de la dentelle. Ils gémirent tous les deux, Bill se dandina au touché.

"Où l'as-tu obtenu ?" murmura Tom, perché sur Bill, la main vagabondant sur son buste.

"J'ai demandé à une de mes assistantes," dit Bill un peu essoufflé. "Je lui ai dit que c'était pour une salope que je me tapais."

"Eh bien," déclara-t-il à la légère. "Tu te tapes une salope ?" cria-t-il douloureusement.

"Abruti !" marmonna Bill en lui grimaçant.

Tom rit et frotta son ventre. "Je rigolais," Avant que Bill puisse dire quelque chose, Tom colla sa bouche à la sienne en la pénétrant avec sa langue.

Bill gémit, Tom l'embrassait profondément, massant sa langue lentement et de manière approfondie.

"Tu me rends si chaud," Tom haleta, man½uvrant pour mettre sa main dans sa culotte. C'était serré autour de Bill et sa bite prenait toute la place. "Putain, ces choses n'ont pas l'air d'être inconfortable !"

"Elle ne le sont pas," répondit Bill sèchement. "C'était une torture de porter ça durant tout le concert, la pire idée que je n'ai jamais eue !" Bill attrapa la queue toute dure et chaude de Tom. "On dirait que ça en valait la peine."

Tom grommela pendant que Bill le branlait avec soin. "Tu n'étais pas le seul torturé, crois-moi"

Bill grogna. "Si j'ai des rougeurs, c'est de ta faute."

Tom sourit et lécha les lèvres de Bill. "Ne t'inquiète pas, je me ferai un plaisir de te masser ici avec de la pommade," dit-il en passant un doigt sur le trou humide entre ses jambes.

Bill se tortilla sous lui et lui tira sur la nuque pour l'embrasser. Tom le pénétra, glissant sa paume sur la verge de Bill.

"Tu es un garçon," dit-il contre ses lèvres. Il put sentir le mouvement de tête de Bill.

"Si j'étais une fille, je serais déjà très mouillé, Tomi," avoua Bill en se détachant des lèvres de Tom. "Je mouillerais pour toi," ajouta-t-il en fixant Tom, essayant de paraitre innocent, mais il ne savait pas quel effet il faisait.

Tom gémit, sa queue gonflant encore plus et il recula ses doigts de l'entrée de Bill. "Bientôt je serais dedans, et tu mouilleras," promit-il.

Bill haleta et se contracta.

"Oui," il supplia. "Mets la en moi, bien profond."

Tom avait très chaud, il voulait prendre Bill violemment. Il rentra un peu plus son doigt dans son trou. "Je dois l'étendre."

"Etends le avec ta bite," se plaignait-il.

"Ugh, merde," grommela Tom, posant son front contre celui de Bill. Il tourna son doigt en le bougeant, il cherchait la petite boule à l'intérieur de lui avec laquelle il aimait jouer et il aimer aussi la tripoter. Bill se tendit et il sut qu'il l'avait trouvée.

"S'il te plaît," gémit-il en roulant ses hanches. "Je la veux." Bill couina quand Tom pressa fortement son doigt contre sa prostate. "Dieu ! Je t'en pris Tom, je l'ai déjà fais ça, tu t'en souviens ?"

Il se décida enfin à sortir son doigt, secouant sa main dès qu'elle fut libre. Il n'allait pas pouvoir se retenir pendant une simple minute s'il allait en Bill. Il s'assit en haut et aplatit ses mains sur ses hanches les glissant vers le bas et sur la culotte de dentelle.

"Je l'enlève ?" il demanda, sa voix était enrouée.

Bill approuva d'un signe de tête et se lécha les lèvres, il leva les hanches pour que Tom puisse enlever ce sous-vêtement. Tom prit son temps et quand elle arriva enfin à ses pieds, il la glissa sous l'oreiller en souriant.

"Oh merde," dit-il en regardant les empreintes qu'avait laissé le boxer pour fille.

"Ne t'inquiète pas pour ça," haleta Bill, écartant les jambes. "Allez ."

Tom aperçut le tube de lubrifiant près de l'oreiller, il le prit en en mettant sur sa paume. Il frotta ces mains pour réchauffer la substance et l'étala partout sur sa verge jusqu'à qu'il soit satisfait.

Encouragé par les gémissements de son petit frère, Tom se plaça entre ses jambes, les écartant jusqu'à atteindre son trou. Il poussa contre celui ci pour rentrer.

Bill se contracta immédiatement et Tom grogna.

"Bill," se plaignit-il en rigolant. "Tu es trop serré."

Bill sourit et détendit son corps, assez pour que Tom puisse entrer entièrement en lui, Tom se sentit trembler quand ses hanches touchèrent les fesses de Bill. Il descendit pour loger son nez dans les cheveux de Bill et grogna dans son oreille.

Bill couina et cambra son dos. "Oh mon dieu," gémit-il, écartant ses jambes.

Tom se retira lentement, grimaçant ; il se sentit comme si quelque chose allait exploser en lui.

"Baise-moi fort, comme tu voulais le faire," commanda-t-il.

"Je n'ai jamais dit ça," Tom sourit et leva la tête en parlant doucement. "J'ai dit que j'allais te faire venir partout, je peux le faire en un claquement de doigt," se vanta-t-il.

Bill grogna. "Tom !"

"Mon dieu, que tu es exigeant," soupira-t-il, frissonnant quand il s'enfonça de nouveau.

"Moi et mon cul exigeant pouvons toujours aller dormir dans notre couchette," le prévint Bill.

Tom rit, rentrant plus profondément mais soigneusement en Bill. "Vous n'oseriez pas," chuchota-t-il dans l'oreille de Bill. Il apprécia la façon dont il avait basculé sa tête en arrière en ouvrant la bouche.

Tom ressortit doucement, sentant Bill se desserrer autour de lui.

"Tu vas le remettre ?" demanda Tom en parlant du sous-vêtement sous l'oreiller.

Bill glissa doucement ses mains sur le visage de Tom. "Si tu le veux," répondit-il en haletant.

"Pas si c'est inconfortable," dit-il en embrassant le bout du nez de Bill. "En plus, c'est surtout ce qu'il y a à l'intérieur qui m'intéresse," il s'enfonça brusquement en Bill.

Il crut que Bill le déchira avec ses ongles quand il se cramponna à lui.

"Oh oui, baise-moi. Continue !" supplia-t-il.

"Mais je vais vite venir," s'opposa-t-il même s'il avait du mal à résister. Bill était tellement bon.

"On le refera encore après," le raisonna-t-il en contractant ses muscles et serrant Tom.

Tom aimait sa logique.

Il se servait de ses bras pour s'enfoncer fort, comme Bill le lui avait demandé.
Et Bill aimait ça.

Coucher avec Bill comme ça était aussi dangereux et imprévisible que de rester sur un taureau, Bill tressautait et balançait ses jambes, cassant ce qui se trouvait sur son chemin. Avant, Tom avait une étagère contre le mur. Elle n'avait plus existé.

"Oui, oui, oui !" Bill cria, collant sa bouche contre le cou de Tom et le mordant. Tom serait couvert d'amoureuses morsures mais pour l'instant, il ne s'en rendait pas compte, pas quand il avait la bite dans son frère si chaud, Bill glissant autour de lui, se débattant dans la petite couchette.

Tom voulait dire à Bill combien il était sexy, combien il aimait être avec lui, mais tout ce qu'il pouvait sortir était un murmure incohérent, perdu dans l'oreiller. Il pouvait sentir toutes ses forces se réunissant dans son abdomen, tirant une dernière fois pour qu'il éclate et parte fort en avant.

Ignorant les plaintes de Bill, il ralentit en un rythme régulier, se soutenant pour prendre le pénis de Bill en main.

"C'est pas mieux comme ça ?" haleta Tom, rentrant et sortant de Bill tout le branlant.

Bill grommela et essaya de se dégager. Il voulait toujours que Tom le baise fort et vite mais aucun mec ne pouvait s'opposer à des caresses quand il avait une si grosse érection. Tom sourit quand Bill gémit et cambra son dos en dégageant son cou pour que Tom le lèche et le suce.

Tom sentit Bill trembler, il accéléra, voulant faire lui plaisir. Il a été récompensé par un long gémissement de la part de Bill et la délicieuse sensation de son cul le serrer.

"Fais-moi venir."

La demande était presque silencieuse, mais Tom l'avait entendue. Il s'agenouilla et fit enrouler les jambes de Bill autour de lui. Comme ça, il pouvait s'enfoncer durement et fortement en Bill sans que celui-ci ne casse quelque chose, sa main caressant toujours sa bite. Il fit claquer ses hanches contre Bill, comme il aimait.

Bill cria en jetant ses bras, Tom décida qu'il était né pour faire apparaître l'expression de plaisir sur le visage du bel homme sous lui. Rien ne pouvait le rendre aussi fier que cette moue.

"Bon ?" réussit à dire Tom.

Bill ferma fort les yeux et fit un signe de tête ; Tom pouvait sentir le sang pulser dans le pénis de Bill quand il tirait dessus. Tom glissa son pouce sur le bout rouge et luisant et gémit quand les hanches de Bill se soulevaient brusquement et il se libéra, éjectant son liquide chaud en mouillant les doigts de Tom.

Tom continua à le tripoter et à rouler Bill entre son pouce et ses doigts jusqu'à que Bill se laisse tomber en arrière, complètement anéanti. Il avait le sourire le plus serein sur le visage ; Tom voulait le prendre en photo. Tom était toujours dur, il reprit donc ses mouvements en Bill, sentant la semence et la sueur le mouiller. Les bras de Bill l'encerclèrent, il gémit mollement dans son oreille profitant une dernière fois.

"Viens Tomi," murmura Bill en embrassant son oreille.

Tom plia ses orteils avant de s'enfoncer puissamment dans Bill, explosant en donnant tout ce qu'il avait. Son cri avait été étouffé par le cou de Bill. Il le remercia quand il l'avait empêché de tomber littéralement de la couchette.

Bill le tenait fermement en caressant lentement son visage, Tom gémit calmement, apaisé. Son corps devenait lourd et la tension y sortait.

"Gentil garçon," dit Bill, Tom grogna, amusé. Il était trop fatigué pour lancer une remarque pour se défendre.

Il ouvrit les yeux et la première chose qu'il vit était le beau visage souriant de Bill.

"Tomi, tu peux faire quelque chose pour moi ?"

"Tout ce que tu veux, tu le sais ça," murmura Tom, frottant son nez sur Bill.

Il sentit quelque chose de rêche sur son cou avant de lever les yeux pour voir ce que c'était

"La prochaine fois, tu porteras la culotte en dentelle ?"



_______________________________


Lire en VO.

Si tu veux être prévenue, abonne toi ici.
Après tu n'auras plus qu'à vérifier ta boîte mails.


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • 483-MELONS

    17/05/2012

    Sexe et humour. Un mélange détonnant !

  • secret--yaoi

    25/12/2011

    J'aime bien cette Os, il est amusant! J'aime beaucup la chute aussi avec Bill qui demande a Tom de porter la cullotte la prochane fois, comme ils seront à égaliter!

    ^^

  • nirvana-angelTH83

    03/04/2011

    Je le lis tjrs avec autant de plaisir.
    j'adore les réactions de Bill capricieux et futile mais tellement adorable et Tom si patient et amoureux, ça me fais craquer à chaque fois

  • Wo-sind-deine-Hande

    22/02/2011

    Pas mal, très excitant comme OS.

    Bzeuh, TK.

  • Fan-2-Twincest

    14/08/2010

    J'ai adorer vraiment vraiment
    j'ai trouver très drôle le coup
    de la culotte en dentelle lol
    .

  • Tears-Torrent

    14/08/2010

    j'adore comme dit mon papa ,chacun a son tour chez le coiffeur mamadou

  • radiohysteria-th

    24/06/2010

    J'aime ! :P

  • Melle la chieuse

    22/05/2010

    Putain!! je savais pas que j'était aussi perverse pour lire ca.

  • jesuis-personne

    13/01/2010

    On peut dire qu'ils portent tous les deux la culotte dans leur couple ^^

  • Love-Tokio-Hotel-Georg

    23/07/2009

    DSL Tom a mi le feu a un parc avec Georg. Meme Georg le dit!

Report abuse