# 2 - Games In My Closet by Made-chan



Games in my closet



Bill fixait le téléphone en appuyant sur les boutons énergiquement. Son portable faisait des "bip" et vibrait en harmonie avec son jeu. Il grogna quand il vut que l'écran afficha "you loose" encore une fois. Il essayait de monter au niveau quatre depuis une éternité !

Bill lança son téléphone, en colère ; il regarda l'horloge et gémit en voyant l'heure. Il était deux heures du matin et il n'était toujours pas couché.

Tom gloussait devant le placard en entendant le bruit du portable. Toutes les lumières étaient éteintes, seule celle du téléphone était allumée. On la voyait par la fente en bas de la porte, dévoilant la cachette de son frère.

Tom ouvra la porte, jetant un petit coup d'½il dedans avant de se poser contre le mur.

Bill leva ses yeux de son jeu, la lumière illuminant son visage quelque fois bleu, quelque fois vert.

Aucun d'eux ne parlait, les conversations silencieuses étaient mieux dans les petits espaces.

Tom s'installa à côté de Bill sur le siège étroit, le silence toujours présent. Seul le portable résonnait.

Quand Bill perdut le niveau pour la énième fois, Tom lui prit le téléphone.

Il allait passer le niveau, il savait qu'il pouvait le réussir en un seul essai mais ça allait énerver Bill. Il le réussit donc au troisième essai.

Ça avait fait sourire Bill.

Bill colla un bisou sonore sur la joue de Tom. Ce dernier devint tout chaud.

Ils étaient étroitement blottis dans l'armoire et ils se rappelaient de l'époque où ils étaient juste frères, pas amants. C'était un sentiment agréable.

Ils savaient déjà quand ils étaient petits qu'ils ne pouvaient pas rester frères pour toujours ; leur mère le leur avait aussi dit.

Ils étaient donc sortis ensemble.

Bill se pencha de nouveau, prit le téléphone des mains de Tom et le posa sur le côté. Cette fois, il ne l'embrassa pas sa joue, cette fois, ce n'était pas pour un merci.

Cette fois, c'était pour le besoin. Avec une telle chaleur dans un si petit espace, comment ne pouvaient-ils pas le faire ? En plus Bill avait réussit le terrible niveau !

Ou plutôt, Tom avait réussit le terrible niveau mais ça, Bill ne l'admettrait jamais.

Ils entrelacèrent leurs doigts comme ils entrelacèrent leurs lèvres, l'un posant les siennes sur celles de l'autre.

Bill bougea le premier, ouvrant et fermant doucement ses lèvres, Tom l'imita.

Tom s'allongea sur le dos. Bill était avachi sur lui, leurs mains et leurs lèvres toujours liées.

Maintenant leurs langues glissaient ensemble à travers leurs lèvres expérimentées, même s'ils l'avaient déjà fait une centaine de fois, Bill ne put s'empêcher de sourire. Tom n'avait pas besoin de sourire pour montrer à son frère qu'il était heureux, il le sentait.

La langue de Bill submergeait la bouche de Tom. Tom cassa leur étreinte pour enlever son T-shirt et son bandeau. Bill fit de même et ils se retrouvèrent vite recollés. Connectés maintenant par le corps, leurs poitrines suèrent et fondèrent ensemble, ils étaient liés.

Quelque part dans cette brume de chaleur, les deux frères dénudés suaient encore plus. Ils s'étaient déjà cognés contre les T-shirts sur leurs cintres.

L'air était lourd, c'est même un miracle de respirer dedans, c'était si chaud, trop chaud.

Bill fit monter les jambes de Tom plus haut pour avoir un meilleur angle de vu, Tom était exposé. Bill mit ses doigts dans la bouche de Tom.

Tom suça fortement, essayant de respirer. C'était dur, il ne pouvait pas vraiment le faire par le nez car l'air ici était épais. Il se sentit presque comme un claustrophobe.

Bill retira ses doigts et en lécha un, un frisson le parcourut. Il aimait la salive de Tom ; il était juste bizarre comme ça.

Bill plaça ses doigts contre l'entrée de Tom, il aimait ça plus que le sexe, dans cette position, il pouvait mieux voir l'expression de Tom et s'il avait de la chance, il pouvait le voir jouir.

Bill n'attendait jamais que Tom soit habitué pour rajouter un doigt ; c'était comme une attaque surprise. Bill en rajouta un et les tourna vers la gauche, puis vers la droite. Le bout de la bite de Tom était mouillé et il put voir du liquide en sortir.

Bill écoutait les grincements et les gémissements étouffés de Tom, souriant encore. Tom arqua son dos quand Bill bougea ses doigts plus loin, les ouvrant et les fermant, imitant un ciseau.

Tom essaya de parler ; tout ce qui sortit de sa bouche était un grognement. Bill savait ce que voulait dire les nombreux "maintenant" mis à la suite. Il le voulait maintenant, Bill ne perdit pas de temps. Il aimait être dominant, et ça n'arrivait qu'à des occasions spéciales.

Comme quand il avait battu le niveau du jeu du téléphone de Tom.

Bill plaça son pénis à l'entrée, laissant la goutte de liquide séminal lubrifier son anus avant d'y entrer. Il attendit une minute pour guetter le souffle de Tom avant de commencer, ce qu'il fit très vite.

Bill rentra et sortit encore et encore. Dur et vite, précis et parfait.

Bill pouvait sentir son ventre se contracter et se serrer, et il sentit la pression dans son estomac, signe qu'il allait venir. Il entendit Tom sortir un grincement, et il savait que Tom était proche aussi.

Ils étaient si identiques.

Tom hurla et sa bite laissa sortir la substance crémeuse. Et Bill vint peu après, se déversant dans Tom.

Ils haletèrent pendant plusieurs minutes, l'un contre l'autre, torse contre torse. La sueur les collait comme de la glu.

Alors que le téléphone de Tom vibrait près de leurs pieds, ils se séparèrent lentement. Leur visage toujours rougi et leur respiration toujours lourde, mais ils étaient heureux.

Cette fois, Tom sourit, et ils regardèrent l'heure sur l'horloge. Il était vraiment temps pour eux de dormir !



_______________________________


La VO a été supprimée ainsi que le compte de l'auteur.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • anna-lindmann

    30/01/2011

    le lemon es super bien fait

  • Zkaulitz-BT-os

    14/11/2010

    J'adore, tu traduit super bien =)

    Bisous
    Cooki

  • Fan-2-Twincest

    14/08/2010

    Tro mimi cette O.S

  • x-mabrouck-x

    17/01/2010

    j'aime bien cet OS ^^

  • LoveLetterA

    19/05/2009

    Enfin du bon et vrai Twincest qui colle une sourire idiot sur le visage ! Bill toujours aussi .. enfin, c'est lui le meilleure hein x)
    C'est abusé comme c'est banal pour nous de lire ça, on est pas normale XD J'adore, merci pour la traduction <333

  • Dynamic-World

    28/01/2009

    Bill fixait le téléphone en appuyant sur les boutons énergiquement. Son portable faisait des "bip" et vibrait en harmonie avec son jeu. Il grogna quand il vut que l'écran afficha "you loose" encore une fois. Il essayait de monter au niveau quatre depuis une éternité !

    Bill lança son téléphone, en colère ; il regarda l'horloge et gémit en voyant l'heure. Il était deux heures du matin et il n'était toujours pas couché.

    Tom gloussait devant le placard en entendant le bruit du portable. Toutes les lumières étaient éteintes, seule celle du téléphone était allumée. On la voyait par la fente en bas de la porte, dévoilant la cachette de son frère.

    Tom ouvra la porte, jetant un petit coup d'œil dedans avant de se poser contre le mur.

    Bill leva ses yeux de son jeu, la lumière illuminant son visage quelque fois bleu, quelque fois vert.

    Aucun d'eux ne parlait, les conversations silencieuses étaient mieux dans les petits espaces.

    Tom s'installa à côté de Bill sur le siège étroit, le silence toujours présent. Seul le portable résonnait.

    Quand Bill perdut le niveau pour la énième fois, Tom lui prit le téléphone.

    Il allait passer le niveau, il savait qu'il pouvait le réussir en un seul essai mais ça allait énerver Bill. Il le réussit donc au troisième essai.

    Ça avait fait sourire Bill.

    Bill colla un bisou sonore sur la joue de Tom. Ce dernier devint tout chaud.

    Ils étaient étroitement blottis dans l'armoire et ils se rappelaient de l'époque où ils étaient juste frères, pas amants. C'était un sentiment agréable.

    Ils savaient déjà quand ils étaient petits qu'ils ne pouvaient pas rester frères pour toujours ; leur mère le leur avait aussi dit.

    Ils étaient donc sortis ensemble.

    Bill se pencha de nouveau, prit le téléphone des mains de Tom et le posa sur le côté. Cette fois, il ne l'embrassa pas sa joue, cette fois, ce n'était pas pour un merci.

    Cette fois, c'était pour le besoin. Avec une telle chaleur dans un si petit espace, comment ne pouvaient-ils pas le faire ? En plus Bill avait réussit le terrible niveau !

    Ou plutôt, Tom avait réussit le terrible niveau mais ça, Bill ne l'admettrait jamais.

    Ils entrelacèrent leurs doigts comme ils entrelacèrent leurs lèvres, l'un posant les siennes sur celles de l'autre.

    Bill bougea le premier, ouvrant et fermant doucement ses lèvres, Tom l'imita.

    Tom s'allongea sur le dos. Bill était avachi sur lui, leurs mains et leurs lèvres toujours liées.

    Maintenant leurs langues glissaient ensemble à travers leurs lèvres expérimentées, même s'ils l'avaient déjà fait une centaine de fois, Bill ne put s'empêcher de sourire. Tom n'avait pas besoin de sourire pour montrer à son frère qu'il était heureux, il le sentait.

    La langue de Bill submergeait la bouche de Tom. Tom cassa leur étreinte pour enlever son T-shirt et son bandeau. Bill fit de même et ils se retrouvèrent vite recollés. Connectés maintenant par le corps, leurs poitrines suèrent et fondèrent ensemble, ils étaient liés.

    Quelque part dans cette brume de chaleur, les deux frères dénudés suaient encore plus. Ils s'étaient déjà cognés contre les T-shirts sur leurs cintres.

    L'air était lourd, c'est même un miracle de respirer dedans, c'était si chaud, trop chaud.

    Bill fit monter les jambes de Tom plus haut pour avoir un meilleur angle de vu, Tom était exposé. Bill mit ses doigts dans la bouche de Tom.

    Tom suça fortement, essayant de respirer. C'était dur, il ne pouvait pas vraiment le faire par le nez car l'air ici était épais. Il se sentit presque comme un claustrophobe.

    Bill retira ses doigts et en lécha un, un frisson le parcourut. Il aimait la salive de Tom ; il était juste bizarre comme ça.

    Bill plaça ses doigts contre l'entrée de Tom, il aimait ça plus que le sexe, dans cette position, il pouvait mieux voir l'expression de Tom et s'il avait de la chance, il pouvait le voir jouir.

    Bill n'attendait jamais que Tom soit habitué pour rajouter un doigt ; c'était comme une attaque surprise. Bill en rajouta un et les tourna vers la gauche, puis vers la droite. Le bout de la bite de Tom était mouillé et il put voir du liquide en sortir.

    Bill écoutait les grincements et les gémissements étouffés de Tom, souriant encore. Tom arqua son dos quand Bill bougea ses doigts plus loin, les ouvrant et les fermant, imitant un ciseau.

    Tom essaya de parler ; tout ce qui sortit de sa bouche était un grognement. Bill savait ce que voulait dire les nombreux "maintenant" mis à la suite. Il le voulait maintenant, Bill ne perdit pas de temps. Il aimait être dominant, et ça n'arrivait qu'à des occasions spéciales.

    Comme quand il avait battu le niveau du jeu du téléphone de Tom.

    Bill plaça son pénis à l'entrée, laissant la goutte de liquide séminal lubrifier son anus avant d'y entrer. Il attendit une minute pour guetter le souffle de Tom avant de commencer, ce qu'il fit très vite.

    Bill rentra et sortit encore et encore. Dur et vite, précis et parfait.

    Bill pouvait sentir son ventre se contracter et se serrer, et il sentit la pression dans son estomac, signe qu'il allait venir. Il entendit Tom sortir un grincement, et il savait que Tom était proche aussi.

    Ils étaient si identiques.

    Tom hurla et sa bite laissa sortir la substance crémeuse. Et Bill vint peu après, se déversant dans Tom.

    Ils haletèrent pendant plusieurs minutes, l'un contre l'autre, torse contre torse. La sueur les collait comme de la glu.

    Alors que le téléphone de Tom vibrait près de leurs pieds, ils se séparèrent lentement. Leur visage toujours rougi et leur respiration toujours lourde, mais ils étaient heureux.

    Cette fois, Tom sourit, et ils regardèrent l'heure sur l'horloge. Il était vraiment temps pour eux de dormir !

  • Dynamic-World

    27/01/2009

    Wahh court mais génial. Puis Bill qui domine, et Tom dominé, j'aime bien, en ce moment je lis beaucoup d'OS où Bill est le dominant, les auteurs aiment bien écrire ça on dirait.
    Dommage qu'il y ait des incohérence de temps, j'ai remarqué ça aussi quand j'ai lu les chapitres d'"invitation", dans un récit il faut utiliser les temps du passé, et puis parfois on se retrouve avec un présent qui n'est pas à sa place.
    Enfin continue, ce sont des petits problèmes qui peuvent être arrangés facilement par une relecture ;)
    Bisous

    Superbrune.

  • titelondon

    26/01/2009

    J'ai l'impression que tu fais pas gaffe quand tu traduis, ya des passé composés qui sont au preterit et inversement.
    Be mad > ca veut aussi dire "etre faché" bill va pas lui dire "ne sois pas fou" ca na pas de sens.. tu devrais peut etre te faire corriger par une beta parce que je lai lu celui la en anglais avant et c'est pas assez minutieusement traduit je trouv... Pareil quand jai lu "invitation" sur BTL, jai trouvé quil y avait trop d'incoherences, et perso ca me gâche un peu la lecture..bref tu me diras ce'que ten pense, ya pas mal de filles qui peuvent taider sur btl en plus...

  • yaoi-bt-gg

    11/01/2009

    Mais j'ai bien apprécié quand même =D

  • yaoi-bt-gg

    11/01/2009

    Mais bon en ce moment les fic Bill/Tom j'en lis moins =/

Report abuse