# 3 - Invitation by Cynical_Terror 4/5


Invitation
Chapter 4



L'hôtel était plus beau que celui de son groupe. Bill était si étonné par la taille qu'il n'avait pas remarqué que Bushido l'emmenait dans sa chambre et l'avait fait asseoir sur son lit.

"Et je suis capable de faire ce que je veux," dit Bill, continuant de se plaindre. Bushido acquiesça, il ne disait rien, il fixait juste Bill. Bill continuait, surpris par l'écoute attentive de Bushido. Il ne l'aurait jamais imaginé. "Et Tom c'est un trou du cul, je pense qu'il devrait se décontracté."

Bushido était proche, sa main posée sur la cuisse de Bill. "Hmm," dit-il.

Bill frissonna un peu au touché. "J'ai 18 ans putain, je ne suis plus un enfant, mais personne ne veut le comprendre ça, et je—” Bushido le caressa et les yeux de Bill s'élargirent. "Et je... et je..."

Bushido grogna et fit basculer Bill sur le lit sans le prévenir. Bill n'eut pas le temps de dire non, ou oui, ou autre chose, que Bushido connectait leurs lèvres. Bushido avait déjà embrassé Bill mais jamais comme ça.

Le baiser n'était pas brutal, c'était profond et excitant. Bill aimait comment son ventre se contractait et comment son c½ur battait quand Bushido plongea loin sa langue.

"Bushido," haleta Bill dans leur baisé mouillé. "J'ai essayé de... oh putain, essayé de te parler et..."

Bushido caressait fermement le corps de Bill, allant de sa hanche à son épaule. "Ne joue pas bêtement, tu savais ce qu'il allait se passer si tu venais."

Bushido se jeta sur son cou et Bill cria. "Oui !"

"Je vais te baiser."

Les yeux de Bill s'écarquillèrent complètement, mais il connaissait les intentions de Bushido.

"Tu as un problème avec ça ?"

Bill secoua la tête mais gémit un peu, "Oui."

Bushido n'attendit pas le signal pour s'allonger sur le corps de Bill. Les sensations n'avaient rien à voir avec celles de ses expériences d'avant. Le corps de Bushido était chaud, dur, exigeant. C'était le corps d'un grand homme avec de grands désirs.

Bill couina, écarta les jambes et laissa Bushido s'installer entre elles.

"Oui," dit Bill, encore. "S'il te plait."

"Fais attention à ce que tu demandes," dit Bushido. Il saisit les épaules de Bill et écrasa leurs poitrines ensembles, écrasa leurs bouches et leurs aines ensembles. Bill était si dur, il pourrait venir juste à ce contact.

Bushido le pressa contre le matelas, sa bouche et ses mains partout sur lui. Sur ses tétons, sur ses hanches, sur ses cuisses, sur son cul. Bill trembla, incapable de retenir ses cris et ses gémissements.

"Tu sens si bon, putain," grogna Bushido. Il le lui avait déjà dit, et maintenant il prit Bill, lui arracha sa chemise et respira le tissu. Il porta la chemise à sa figure, un ½il brûlant le corps de Bill. Le tissu tomba de ses mains. "Allonge-toi et lève les mains."

Bill s'allongea donc, fixant Bushido entre ses genoux. "Mes mains ?"

Bushido saisit les poignets de Bill et les leva au dessus de sa tête. "Attrape la tête de lit." Bill le fit, frissonnant sous le regard intense de Bushido. "Jésus Christ, tu es..." Il se pencha et mordit fort le téton de Bill, assez fort pour faire crier Bill douloureusement.

"Bushido," il hurla. "Ça fait mal... Ça..." Bushido lapa le téton, le suçant doucement dans sa chaude bouche et Bill fondit. "Ça c'est si bon." Ses mains descendirent pour toucher les épaules de Bushido mais Bushido grogna, se relevant et écrasant les mains de Bill.

"En haut. Tête de lit."

Bill siffla et chopa la tête de lit encore.

"Garde les là, je ne veux pas que tu bouges," dit Bushido.

"Pourquoi ?" osa-t-il demander.

Bushido secoua la tête. "Fais-le juste." Et il enleva son T-shirt et Bill vu son torse nu pour la première fois. Il était musclé et, aussi, viril. Bill ne put le décrire que comme ça. Bushido ne le regardait plus, il retira juste son pantalon.

C'était avec ça qu'il prendrait Bill. Bushido allait prendre sa bite et la mettre en Bill. Bill savait qu'il avait le choix mais il ne voulait pas que sa bite souffre.

Il s'accrocha à la tête de lit, comme Bushido le voulait.

Bushido sortit de son pantalon et de son boxer, exposant son érection. Il était aussi dur que Bill mais plus grand. Bill sortit sa langue, se souvenant du goût de Bushido dans sa bouche.

Sa langue attirait les yeux de Bushido. "Tu veux la sucer, huh ?" Bill acquiesça et Bushido prit sa bite, la branlant lentement. "Qu'en pense ton frère ?"

Les mains de Bill descendirent lentement avant de s'arrêter sous le regard plus que noir de Bushido.

Bill prit une longue inspiration et replaça ses mains sur la tête de lit. "Il pense que je suis un pédé," dit-il.

"Et tu en es un ?" demanda Bushido. Il était sur le lit, se touchant lui même, rampant vers le corps presque nu de Bill. "Es-tu un pédé ?"

Bill ne savait pas quoi dire. "Je..."

"Tu en es un," dit Bushido.

"Je ne pense pas que j'en suis un," dit Bill. Bushido rit, enjambant le torse de Bill. Sa bite cogna les lèvres de Bill.

"Tu vas sucer ma bite," dit Bushido.

Bill voulu protester, mais il avait Bushido dans sa bouche. Il fut surpris de réaliser que c'est lui qui avait demandé et pas Bushido. Il poussa le prépuce avec ses lèvres, ses mains attrapant les hanches dures de Bushido.

"Bien, bien," dit Bushido, bougeant ses hanches, aidant Bill à le prendre profondément.

Bill ne pouvait pas l'aider aussi mais il le prenait loin dans sa bouche. Bushido n'avait pas le sal boulot, il baisait sa bouche. Il amortit les mouvements de Bushido avec sa langue, essayant de ne pas s'étouffer quand Bushido allait trop profond.

Bushido se retira de sa bouche, mais resta à une certaine distance. Bill tendit sa langue et lécha son gland, regardant Bushido frissonner au dessus de lui. "Tu aimes ça ?"

Bushido regarda en bas et prit son pénis dans sa main et frotta son gland mouillé contre les lèvres de Bill. "Est-ce que tu aimes ça ?"

Bill acquiesça, gémissant quand la bite glissa sur sa gorge et revint dans sur ses lèvres encore. Bushido la poussa contre sa joue, alla vers son menton, souillant son corps. Bill la lécha quand il le pouvait, tournant sa tête pour embrasser la chair sensible.

Il devenait absolument fou mais Bushido recula, laissant Bill seul sur le lit.

"Où... vas-tu ?" demanda Bill, sa voix presque silencieuse.

Bushido traversa la pièce, cherchant un sac près de la télévision. "Chut," dit-il, fouillant dans le sac. Il trouva se qu'il voulait et revint vers Bill. "Enlève ton boxer, allez."

"Mais..." Bill serra ses mains autour de la tête de lit.

"Hmm, bon garçon," chuchota Bushido. "Je vais le faire, alors." Bushido posa ce qu'il avait dans ses mains sur le lit et Bill vit un petit tube de lubrifiant et plusieurs préservatifs.

Il pensa au nombre de parti de jambes en l'air qu'ils pourraient faire avec tout ça.

Mais ces pensées revinrent sur Bushido qui tirait sur le pantalon et le boxer de Bill. Il ne se souciait pas de l'état de sa ceinture et de son pantalon quand il aurait fini de tirer, il pensait juste à enlever tout ça du corps de Bill, découvrant son érection. Les vêtements frottaient contre son pénis, Bill gémit, se tortillait et frissonnait. Il était finalement complètement nu sur le lit.

Bushido le regarda intensément avant de lancer les vêtements sur le sol et d'éteindre la petite lampe. "Je préfère baiser dans le noir," il marmonna, à genoux sur le lit.

Bill était d'accord avec ça, il pouvait voir Bushido, il pouvait voir ce qu'il se passait. "Quoi maintenant ?" demanda Bill, la voix cassée.

"Je n'ai jamais baisé un mec avant," avoua Bushido. Ses mains caressèrent doucement les fines hanches de Bill, allant dangereusement vers son érection. "Mais j'y ai déjà pensé."

"Pensé à moi ?" il battit des cils.

"Mmm, ouais." Il serra ses hanches. "J'ai déjà enculé des meufs, plein de fois. C'est ce que je vais te faire."

"Ça va..." Les doigts de Bushido caressèrent l'entrée de Bill. "Ça va faire mal ?"

"Ouais."

"Tu pourras être doux ?" demanda Bill.

Bushido l'écrasa soudainement, leurs corps nus collés ensemble sur le lit. "J'essaierais." dit-il d'une voix rauque, directement contre la bouche de Bill. Bill l'accepta, accepta sa langue dans sa bouche, laissant l'homme âgé caresser ses hanches et son cul. "Tu vas aimer, tu verras."

Bill acquiesça, chopant la tête de lit. C'était la seule idée qui le traversa.

"Normalement, je rentre directement dans la fille," dit Bushido dans son oreille. "Mais tu m'as dit que tu étais un garçon, huh ? Tu n'as pas de chatte ?"

"Non."

"Bien..." Bushido descendit du corps de Bill et Bill ferma fort ses yeux. Où allait la tête de Bushido ? Il ne pouvait pas le croire.

Bushido passa la bite de Bill, passa ses couilles et accrocha ses mains sur ses hanches. "Soulève-toi," dit Bushido, la voix grave. Bill se cambra, sentant Bushido le porter.

Il était exposé, il pouvait sentir le souffle de Bushido sur son cul.

Il réalisa que Bushido venait de lui lécher le cul. Une longue fois, un chaud passage sur son trou.

Bill s'étouffa et ses mains se paralysèrent. Bushido lécha encore et encore, le dévorant. Les yeux de Bill roulèrent dans sa tête et il pouvait juste profiter.

"Plus, plus," il gémit. La langue de Bushido s'enfonça, forçant le passage dans le frêle corps de Bill. C'était si incroyable et Bill se demandait s'il pouvait venir juste avec ça.

Bushido ne lui laissa pas la chance de savoir. Il sortit et lâcha les hanches de Bill. "Garde les jambes écartées."

Bill acquiesça et pu voir Bushido ouvrir le tube lubrifiant, le liquide brillant dans le noir. "Est-ce que tu vas..."

"Oui." Bushido enfonça brusquement un premier doigt en lui et ça piquait, même s'il était mouillé et glissant.

"Putain," siffla Bill. Les doigts de Bushido étaient gros par rapport aux siens. "S'il te plait, pas... pas si fort."

Bushido sortit son doigt. "Chut." Il obéit jusqu'à que Bushido entre deux doigts. La douleur traversa son corps, il tira sur la tête de lit, les mains moites. Il allait lâcher.

Mais la violence de Bushido l'enthousiasmait. Il enfonça plus profondément ses doigts, appuyant fortement contre l'endroit de Bill qui le fit plier fort ses orteils.

"Oh oui, oh, oh," gémit Bill. "Ohhhh !"

Bushido sourit, il entrait si fortement dans le corps de Bill que le lit cognait contre le mur. "C'est bon ?"

"Oui !"

Un autre doigt s'immisça en lui et Bill se fichait de la douleur, son corps entier chantait. Il écarta encore plus ses jambes, criant fort.

Les doigts se retirèrent soudainement et Bill siffla, levant ses hanches. "Bushido," il gémit faiblement.

Bushido était avec un préservatif, déchirant l'emballage et l'enroula autour de son pénis.

"Bushido."

Il regarda Bill qui marchait à genoux vers lui et il plaqua sa main contre sa bouche. "Ça va encore plus te faire mal que mes doigts," il dit.

Bill acquiesça, il le voulait. "S'il te plait," dit-il contre les doigts de Bushido. "S'il te plait." Sa langue lécha sa main. Il pensa qu'il pourrait se goûter lui même comme ça.

Bushido était choqué, il retira sa main et le fixait. "Jésus," Bill donna un coup sur la hanche de Bushido avec son genou. "Okay. Je vais te baiser," dit-il. "Maintenant."

Bill hocha la tête. "Fais-le."

Bushido s'approcha de lui, sa bite touchant les jambes de Bill. "Tourne-toi," dit-il. Bill leva un sourcil malicieux et Bushido grogna, attrapant ses hanches et le mit sur le ventre. "Met-toi à quatre pattes."

Bill obéit, regardant derrière son épaule, fixant Bushido recouvrir sa verge de lubrifiant. "Prend la tête de lit," ordonna Bushido. Bill le fit péniblement, soupirant profondément quand il sentit la bite de Bushido entre ses jambes. Bushido leva son pénis, le pressant contre le trou de Bill et il s'enfonça.

"Oh dieu, fais-le juste," dit Bill.

Il senti Bushido s'appuyer contre lui, sentit juste le bout en lui et déjà, il avait très mal. Bushido ne bougeait plus et Bill se secoua sous lui, jurant. "Tu es sûr de bien vouloir que je te baise ? Je ne pourrais plus m'arrêter si..."

Bill respira bruyamment. "Fais-le !"

Bushido couvrit les mains de Bill avec les siennes sur la tête de lit et sa bite entra plus dans le frêle corps de Bill. A chaque cri de Bill, à chaque contraction autour de son pénis, il gémit et s'enfonça plus profondément.

"Tu souffres," dit Bushido, dans son oreille. "Je crois que je t'ai éclaté." Il était amusé, sa bouche s'ouvrant pour sucer son lobe. Bill allait presque tomber en avant mais Bushido le retint. "Prêt ?"

Bill ne répondit pas et Bushido se retira un peu. Juste ce petit mouvement fit crier Bill. Quand il était complètement sortit, Bill se sentit mieux, il gémit juste. Bushido l'enculait doucement et lentement pour que le corps de Bill s'ouvre petit à petit et se réchauffe.

"C'est... bon," respira Bill. Ce n'était pas vraiment bon mais la douleur en lui était partie.

"Putain, tu es si... serré," gémit Bushido. Ses hanche bougèrent plus fort que le corps de Bill n'arrivait pas très bien à rester en place. C'était douloureux et Bushido le fit encore et encore. Brusquement et violemment, le lit grinçait et les deux hommes juraient.

Soudain, un plaisir plus fort que son mal le traversa, si intense qu'il en souffrirait presque. Bushido trouva sa prostate et Bill cria et poussa ses hanches en arrière. "Oh... Oui !"

"Bordel," dit Bushido en poussant encore. Il garda le même rythme, continua à pilonner sa prostate et Bill mit sa tête dans l'oreiller, son cul en l'air. Les mains de Bushido traversèrent le corps de Bill pour serrer ses hanches. "Putain, prends ça."

Bill grogna, ses mains glissèrent de la tête de lit et attrapèrent l'oreiller. Il laissa Bushido le baiser, laissa son corps se faire enculer avec plaisir. Sa bite frotta le drap et il sanglota un gémissement.

Bushido se retira, poussant Bill sur le côté.

"Non," pleurnicha Bill et Bushido l'attrapa, le forçant à ce mettre sur le dos. "Baise-moi... S'il te plait..."

"Je vais te prendre," siffla Bushido. "Ecarte tes putains de jambes."

Bill les écarta donc, et Bushido les écarta encore plus avec ses fortes mains. "Tu ne veux pas ?" il demanda, serrant les hanches de Bill, poussant sa bite contre le cul de Bill.

Bill mordit sa lèvre et hocha vivement la tête. "S'il te plait."

"Tu n'es pas assez étiré pour ma bite ?" Il pressa un doigt contre le trou de Bill et l'entra durement comme il avait fait.

"Non," grogna Bill. "S'il te plait."

Bushido sourit, sortant son doigt et attrapa le corps nu de Bill. Il tapota le menton de Bill avec son doigt. "Suce."

Bill était trop aveuglé par le plaisir pour dire non. Il suça le doigt, se goûtant et gémit.

"Putain," jura Bushido. "Putain de gamin." Il s'installa entre les jambes de Bill et le pénétra sans le prévenir. Bill toucha la tête de lit, son corps se plia presque en deux et Bushido était au fond de lui.

"Oh non, non, non," gémit Bill, entourant le corps de Bushido avec ses bras et ses jambes. "Là, s'il te plait, pas... Putain !"

Bushido baisait Bill agressivement, rentrant entièrement en lui, ses mains serrant l'oreiller sous la tête de Bill. "Non ? Non ?"

"Oui !" Bill se cambra quand Bushido rencontra sa prostate encore une fois. C'était trop, ou juste assez, et Bill vint, sanglotant, sur le ventre de Bushido.

Bushido se redressa, toujours enfoncé en Bill et le fixait. "Putain, tu as jouis sur moi."

"Ugh," répondit Bill. Son corps entier était mou, bougeant quand Bushido le baisait encore.

"Je vais te reprendre," dit Bushido. Il attira Bill contre ses hanches, sa bite s'enfonçant dans le corps de Bill dans un grand plaisir.

En fait, c'était si plaisant qu'il se cambra. Bill ferma ses yeux, il était complètement mort. "Oh, non," il respira. "Pas encore."

Bushido rit et leva les hanches de Bill pour mieux entrer. "Je te baiserais jusqu'à que je vienne, Bill."

"Oh..." Bill ferma fort ses yeux. "Viens ! Baise... Toi !"

Bushido le pénétrait plus intensément, profondément et la bite de Bill se contracta, durcit alors qu'il se faisait baiser sur un matelas. Il pensa qu'il allait encore venir, mais Bushido grogna, se retira et se débarrassa du préservatif.

Il frappa Bill sur le bras, mais il s'en fichait. Bushido se caressa la bite près du ventre et de l'aine de Bill.

"Merde, merde..."

Bill le regarda venir, sentant le liquide brûlant fouetter sa hanche et son ventre. Bushido poussa un grand soupir et s'effondra sur Bill, l'écrasant.

"Putain," dit Bushido. "Putain."

Bill ne savait pas quoi faire, pousser Bushido ou l'embrasser...

Bushido roula, leurs spermes entre eux, et se laissa tomber sur le côté, collé à Bill. "Jésus Christ, tu es un si bon coup," grogna Bushido et dans un dernier soupire, il s'assoupit sur le drap, nu et mouillé.

"Um..." Bill tremblait encore de son orgasme, sentant encore Bushido en lui. Il bougea et tressaillit, la douleur revenait tellement Bushido avait été brutal. "Oh, dieu." Bill ferma les yeux et essaya de l'ignorer, se concentrant sur l'agréable chaleur dans son ventre. Il était satisfait maintenant.

Il n'avait jamais autant ressentit de plaisir. Bushido le désirait, un désir agressif. Si différent de toutes les jeunes filles qui se jetaient sur lui.

Il sourit et se tourna vers Bushido, attiré par sa chaleur.

"Merci," dit-il en baillant. Il se blottit contre lui et s'endormit.


_______________________________


Les yeux de Bill s'ouvrirent et il saisit la tête de lit, étirant son corps entièrement. Il était nu, il réalisa, et collé à un autre corps.

Son estomac papillonnait quand il regarda Bushido dormir et il se souvint de la nuit dernière. Son corps lui faisait encore mal et de nouveau, il se sentait fière, fière d'avoir prit ça dans son corps. Il n'était plus le petit puceau, il était...

'Un homme,' il pensa, rigolant un peu. Quel stupide, mais maintenant, il ne se sentait plus et n'était plus honteux.

Il s'assit et posa une main sur le bras de Bushido. Il le caressa, voulant qu'il lui fasse un câlin.

Il l'enlaça, faisant attention à ne pas se faire mal, et embrassa son cou, sur son tatouage.

Bushido grogna, poussa un peu Bill et se réveilla. "Quoi ?" il marmonna. Bill pressa son corps contre lui, refusant d'être rejeté. "T'es encore là ?" il demanda, luttant contre la lumière du matin.

"Oh, ta gueule," dit Bill. "Soit gentil et commande-moi un déjeuné, et vite."

Bushido rit et toucha son bras. "Bien, petit morveux."

"Tu dois me servir," dit Bill. "J'ai si mal à cause de toi."

"Ouais, bon..." Bushido sourit et regarda le corps nu de Bill. "Je t'ai pourtant dit que ça allait faire mal." Il pressa doucement un doigt contre son trou et Bill se tendit.

"Mmm, non," il dit.

"Non, huh ?" Bushido rampa sur Bill. Bill put sentir sa chaude érection contre sa hanche. "Tu ne veux pas recommencer ?"

"Pas avant de m'être nourrit," dit Bill. Il se tortilla sous Bushido et fit la moue. "Je veux des gaufres."

"Des gaufres ?"

Bill sourit. "Et des fraises."


_______________________________


Une heure plus tard ou plus, ils furent tout les deux plus habillé qu'avant, et il y avait des assiettes répandues sur tout le lit.

"Et David m'a appelé depuis son bureau comme quand j'étais un stupide petit enfant," dit Bill. "Ridicule."

Bushido acquiesça en baillant. "Ridicule. C'est vrai."

Bill sourit et raconta à Bushido le reste de l'histoire, essayant de ne pas paraître misérable. Bushido l'avait nourrit, il pensa. Le moins qu'il puisse faire, c'était prétendre qu'il l'écoutait.

"Et donc, je suis là," finit Bill.

Bushido caressa la cuisse de Bill. "Tu es là."

"Ouais, et j'ai reçu environ cent messages sur mon portable, je ne peux pas imaginer à quel point ils doivent être furieux." La main de Bushido monta plus haut, saisissant sa hanche.

"Encule-les," dit Bushido. Il poussa Bill sur le lit, rampant vers lui avec un regard méchant.

"Mais... Je dois probablement rentrer," dit Bill.

Bushido secoua la tête et l'embrassa juste comme il aimait. Bill aimait quand c'était mouillé et doux. "Tu n'iras nulle part," dit Bushido, d'une voix très mature. Sa main se posa sur son cul, le serrant.

"Je ne sais pas..."

"Laisse-moi..." Il embrassa son cou et Bill le lui tendit.

Et le téléphone sonna. "Putain." Il poussa Bushido et courra vers son portable. "Ouais ? Jésus, Dave, calme-toi, je vais bien. Ben, je ne vois pas en quoi ça pourrait nuire à ton business. Putain." Il se retourna vers Bushido. "C'est quoi l'adresse de l'hôtel ?"

"Donne-moi le téléphone," dit Bushido.

Bill écarquilla les yeux. "Non," il siffla.

Bushido s'empara du téléphone, Bill essaya de le récupérer mais Bushido le poussa. "Salut," dit-il, très poliment. "Comment allez-vous ce matin ? C'est... intéressant. Oui, c'est ça. Mhm. Laissez moi vous donner l'adresse."

Bill resta debout, humilié alors que Bushido dictait l'adresse.

"Passez une bonne journée," dit-il et il raccrocha. "Une voiture viendra pour toi."

"Um..."

"Viens là."

Bill obéit et Bushido passa un bras autour de sa taille. "Relax, petit garçon."

Bill rougit. "Je suis un garçon maintenant ?"

"Ça c'est sûr !"

Bill rit. "Je ressemble à un garçon aussi... ?"

"Ouais, et ça te va bien." Bill sourit et Bushido saisit son cul. "Je fais une vidéo dans quelque jours, là où tu as enregistré ta dernière interview."

"Oh. Ouais ?"

"Ouais, tu pourras venir la voir," dit-il. "Peut-être."

Bill baissa son regard, tordant le drap. "Ouais... Peut-être."

"Génial."

"Génial. Je, euh, devrais y aller." Bill l'embrassa sur les lèvres. Quand il se retourna pour partir, Bushido grogna et lui donna fermement une fessée.

Bill poussait des petits cris et sourit pendant tout le chemin jusqu'à la voiture.



_______________________________


Lire la VO.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Annwvyn

    15/02/2009

    Han ce putain de lemon ! C'était trop bon..
    J'en veux encore ! Oh.

  • xMiss4

    31/01/2009

    Superbes cet O.S.

  • Gagatiiseuz

    26/01/2009

    Pour les fautes tu pourrais demander à une ortho-fic sur le forum, elle pourrait corriger toutes tes fautes :)
    La seule que j'ai repéré c'est une faute de pronom dans le 3ème chapitre avec la lettre, c'est 'la' au lieu de 'le', j'crois.

    En tout cas si tu te lances dans d'autres traductions je les lirais volontiers x)

  • madisonsan2a

    25/01/2009

    putain de lemon jen sui rester enfin ya pa de mot en gro g adoré

  • Gagatiiseuz

    25/01/2009

    Han ce lemon est génial !
    Mais c'est trop frustrant; il reste plus qu'un chapitre =(.
    Bref, c'est une bonne traduction, y'a juste quelques petites fautes mais à part ca c'est bien.
    Merci =)

  • missbilltom54

    25/01/2009

    méga génial!!
    préviens moi pour la suite!!
    gros bisoux!!

  • lovestoryabouttwins

    24/01/2009

    hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!

    Je kife ma p'tite!!!
    Putain depuis le temps qu'on l'attend cui là ^^
    Génial énormissime!!!!

  • tokiohoteldu59171

    24/01/2009

    merci de ù avir prevenue
    col chap bis

Report abuse