# 3 - Invitation by Cynical_Terror 5/5



Invitation
Chapter 5



Ce n'était pas le genre de boîte qui attirait les jeunes et beaux, mais les vieux et puissants.

Bushido y était régulièrement, il y passait des nuits dans un coin tranquille pour fumeurs, buvant des Brandy et jouant aux cartes avec ses potes, sa troupe. Le club parfait pour tous ceux qui voulaient passer une agréable et relaxante soirée. Et puis, il y avait une piste de danse à côté.

Les gars avaient une table isolée, et les filles dans le club savaient qu'il fallait les fréquenter pour un gros pourboire. Les plus raffinés des danseurs, ceux qui ne pouvaient pas descendre, restaient sur la scène à travailler leur magie.

Des filles travaillaient le sol, prêtes à tout pour un euro. Bushido pouvait les faire venir d'un mouvement de doigt. Elles s'accrochaient à ses jambes pour un verre de Brandy, Champagne, ou autre. Aucunes de ce genre de filles n'étaient là ce soir.

"Où est la petite fille, elle n'est pas avec nous ce soir, eh ?" plaisanta un de ses copains, et le reste de la table riaient. C'était comme ça toute la nuit, les mecs faisaient des blagues sur Bill. Ce n'était pas malicieux, pas du tout.

"Ouais, il est petit," dit Bushido, prenant une gorgée de sa boisson. "J'étais avec lui pour son petit cul."

Chakuza, assit à sa gauche, grogna. "Cette bite ne s'en lassera jamais, mec," dit-il. "Elle s'en ai même prit à un vierge." Plusieurs étaient d'accord.

Bushido leva un sourcil. "Vierge ?" il demanda, étirant ses bras. "Plus maintenant."

La table explosa de rire, l'applaudit, frappant contre la table. Bushido avait finalement baisé la petite salope, Bill, c'était donc lui l'homme, non ? Bushido se laissa aller en arrière, acceptant les compliments pour ce qu'il avait dit.

Chakuza tapa Bushido sur le bras, peut-être il voulait le frapper. "Tu vas continuer à voir ce petit pédé, alors ?"

Bushido ne répondit pas à la confrontation et il n'aimait pas être défié. Ses yeux s'assombrirent et le silence régnait. "J'ai eu ce que je voulais de lui," il répondit prudemment.

Chakuza se retourna. Il n'était pas convaincu.


_______________________________


Bill se fichait que tout le monde sache où il était partit. Il n'essaya pas de s'habiller correctement, il était juste allé au studio et avait demandé où était Bushido. La réceptionniste le conduisit dans les couloirs avec un ½il curieux mais Bill était trop pressé pour s'en apercevoir.

Bushido était dans sa loge et Bill toqua à la porte.

"C'est ouvert," dit une voix dure. Bill essaya de ne pas montrer qu'il avait la tête qui tournait. Il ouvrit la porte et Bushido glandait sur un large sofa, regardant la télévision. Il ne regarda pas vers Bill.

"Hey," salua Bill. "Tu es... occupé ?'

Bushido secoua la tête et Bill s'avança, prenant place sur le canapé.

"Tu as un problème ?" dit Bill. Il gardait une certaine distance entre eux, incertain.

Bushido cligna des yeux, regardant Bill pendant une seconde. "Non."

"Oh..." Bill plia ses jambes sur le canapé. "C'est une belle coulisse par rapport à la notre. Ils nous jettent juste quelque part et attendent de nous, je ne sais pas, qu'on travaille. Je ne me plains pas, j'adore travailler." Bushido regardait Bill, indifférent. Bill était proche de lui. "Nous avons un joli bus," il essaya. "Tu as un joli bus ?"

"Ouai, très joli."

Les mains de Bill allèrent trouver ses poignets, les serrant entre ses longs et délicats doigts. "Tu veux savoir combien je suis dans la merde pour être venu ici ?"

Bushido dégagea ses mains, attrapant les poignets de Bill et les tordit fortement. Bill cria et Bushido s'approcha menaçant. Il l'écrasa contre le canapé. "Tout les putains de détails," grogna Bushido, et il colla leurs bouches ensembles.

Bill se laissa faire, il ne se voyait pas prendre le contrôle. En fait, avec Bushido, c'est ce qu'il préfère. Pour une fois, il ne se battait pas pour le pouvoir. Il voulait donner et sentir.

Bushido ouvra sa bouche, les lèvres fougueuses, dévorant Bill, le faisant se sentir comme quelque chose de délicieux. Bill était prêt à le laisser le baiser encore et ici. Et Bushido le voulait sûrement.

Il tira sur le pantalon de Bill, le baissant jusqu'à ses hanches avant de le laisser ouvrir son baggy. Bill passa ses mains dans le boxer de Bushido, caressant sa bite, le sentant durcir sous ses doigts.

"David va me défoncer," dit Bill, touchant le bout de l'érection de Bushido.

"Je vais te défoncer," dit Bushido en retour. Il poussa les mains de Bill dehors, sortant sa bite, tirant plus fort sur le pantalon de Bill. Bill cri quand son érection fut libérée, cri quand Bushido plaqua son aine contre lui.

"Nous avons, uh, du temps ?" haleta Bill.

Bushido grogna, "Je ne vais pas te baiser," et il attaqua le cou de Bill avec sa bouche.

Bill était certain que Bushido mentait, certain qu'il allait le baiser sur le canapé, mais quelqu'un frappa à la porte et Bushido se recula rapidement.

"Fous le camp !" hurla Bushido à la personne derrière la porte.

"Monsieur," répondit une douce voix de femme. "Nous avons besoin de vous sur scène."

Bushido soupira, ses mains remontant et secouant le corps de Bill. "Bien !"

"Et la maquilleuse est là, juste devant la porte, nous pouvons entrer ?"

"Une seconde !" grogna Bushido. Ses épaules se baissèrent quand il croisa le regard de Bill. "Après," il dit, très sérieux. "Okay ?"

Bill est excité sur le canapé. "Bien sûr." Il se rhabilla, ajustant ses vêtements, et Bushido laissa entrer son assistante et la maquilleuse. Bill se sentit stupide, il se colla à l'accoudoir du canapé, sans regarder personne.

La maquilleuse n'avait pas grand chose à faire, juste appliquer du fond de teint sur son visage. Bill le regardait du coin de l'½il, souriant en voyant l'homme âgé, juste un peu.

Après que la maquilleuse fut partie, son assistante donna quelques instructions. Bushido s'était assis près de Bill quand elle parla, et il plaça une chaude main sur la cuisse de Bill.

Bill haleta quand Bushido massa sa jambe, écarquillant ses yeux en voyant que Bushido le tripotait ouvertement. Lui, n'avait pas l'air de se soucier que son assistante soit elle aussi choquée.

Après plusieurs minutes tendues, Bushido se leva. Il regarda Bill. "Je reviendrais, ne t'inquiètes pas."

Bill acquiesça, lançant un regard noir à l'assistante et offrant un petit sourire à Bushido. "Okay."

Ils partirent et Bill se retrouva tout seul. Il était installé sur le divan, fixant le sol, ses hanches lui faisant mal. "Putain."

Bushido ne s'attendait surement pas à ce que Bill l'attende toute la journée, si ?

"Je suis sur qu'il me ferra attendre, ce batard," marmonna Bill. Bill décida d'être vilain et désobéissant. Avec un petit sourire, il quitta la loge et chercha le chemin de la scène. Il resta sur le côté, regardant Bushido parler avec le présentateur et être filmé.

'Il est bien,' pensa Bill, se sentant bête de penser ça. Il n'avait jamais réellement prêté de l'intention aux performances de Bushido. Peut-être était-il trop scandalisé par le rappeur pour le regarder avec attention. Bill pensa que Bushido était chaud, rougissant juste en le pensant.

Bill était dans son petit monde, fixant Bushido le désirant comme un petit chiot, et ne se sentait même pas honteux, quand une main frappe son dos. Il se retourna, sa bouche s'ouvrant.

C'est Chakuza, un grand sourire au visage. Bill voulait être amusé, vraiment, mais Chakuza se rapprocha de son visage et il recula, effrayé.

"T'es un putain de pédé," dit Chakuza. "Pourquoi es-tu là ? Arrête de voir Bushido !" Il plaqua Bill contre le mur, poussant durement contre ses épaules.

"Je ne suis pas..." Bill ne put pas finir et Chakuza le frappa de nouveau. "Arrête !"

"C'est ce que tu as dit quand il t'a baisé ?" cracha Chakuza. "Huh ? Tu lui as dit quoi ?"

Bill sentit les larmes lui monter aux yeux, il essaya de se dégager de Chakuza en le poussant, mais il n'était pas assez fort et Chakuza le repoussa contre le mur. "Tu l'as supplié de faire plus, petite pute ?"

"Va te faire foutre," siffla Bill. Chakuza grogna, ses yeux devenant plus sadiques. Il le bloqua avec ses épaules et Bill sentit son estomac se tordre de colère. Il en a marre des gens qui le poussent. Par reflex, il cogna rageusement son genou contre l'aine de Chakuza.

Chakuza se recroquevilla et Bill pourrait en profiter pour s'échapper. Il décida de ne pas s'échapper, il n'allait pas se refaire attaquer.

"Ne me touche plus jamais," il dit, haletant. Il donna un coup de pied au tibia de Chikuza et l'homme le plus âgé tressaillit, tombant par terre. "Tu m'entends, connard ?" Chakuza hoche la tête mais il essaya de se saisir des jambes de Bill. Le c½ur de Bill fit un bond et il s'éloigna de lui, qui tentait de se relever.

Ça va faire mal s'il reste là, il le réalisa et il s'en alla en courant. A la moitié du chemin pour la sortit, il rentra dans Bushido. Il ne voulait pas le voir, il ne voulait voir personne, maintenant.

"Où tu vas ?" demanda Bushido, prenant les mains de Bill.

Bill dégagea ses mains, le poussant. "Dieu, juste ne me touche pas," il dit.

"Il se passe quoi ?" Bushido restait proche de lui.

"Dégage, okay ? Ne me rapelle plus." Bill tourna des talons, sachant que Bushido ne le suivrait pas après ça, et il attrapa son téléphone portable. Il composa le numéro de Saki et attendit de l'aide.

'Parce que je suis un petit bébé,' il pensa, tremblant.


_______________________________


Pour la dixième fois Bill rassura Saki qu'il allait bien.

"Je veux juste être seul," il dit, debout devant la porte de la chambre. "Personne... ne m'a fait de mal. Je voulais juste que tu viennes me chercher, okay ?"

"Tu es sûr ?" demanda Saki. Il semblait prêt à tuer celui qui avait osé le toucher, et Bill ne voulait pas ça.

"Oui, je suis épuisé," dit Bill. "Je t'appellerais quand ça ne sera plus le cas."

Saki acquiesça se qui insupportait Bill et le quitta. Bill s'assit sur son lit, essayant de vider sa tête.

Il est tranquille pendant quelques minutes avant que la porte qui relit sa chambre à celle de Tom s'ouvre. "Bill ?"

Bill se laissa tomber en arrière, sa tête dans ses mains. "Quoi, Tom ?"

Tom entra dans sa chambre et il était certain qu'il allait se faire gronder. "Tu vas bien ?" La voix de Tom est douce et confiante.

Bill le regarda. "Um." Il sentit les larmes lui monter aux yeux, encore. "Ouai." Il trembla et Tom s'assit près de lui, passant un bras autour de ses épaules. "Non," souffla Bill. "Je vais mal." Un sanglot s'échappa de sa gorge et Tom le serra davantage.

"Dis-moi," dit Tom.

Bill essuya son visage, secouant la tête. "Tu vas m'engueuler et... te moquer de moi."

"Je te promet que non," dit Tom. "Je sais que j'ai été un salop."

"Tu l'as été," dit Bill. "Un gros salop, Tom. Jésus... Plus con que Bushido." D'autres larmes coulèrent. "Je ne l'aime pas, non. J'ai juste..."

"Dis-moi." Tom le serra encore plus, presque jusqu'à lui faire mal. "Je te promet d'écouter."

Bill le crut comme toujours. "Je sais que tu déteste Bushido, mais il n'est pas aussi mauvais. Nous sommes juste... amis... Et vous, merde, vous étiez tous bizarres, fous, et j'ai pensé que vous me détestiez."

"C'est bon," dit Tom. "Je ne te déteste pas."

"Il n'est pas méchant mais je ne pense pas que nous pourrions être... amis," dit Bill. "Nous sommes si différents, et merde, je ne sais pas."

Tom acquiesça, caressant son dos et lui dit que tout va bien maintenant. Bill posa sa tête contre l'épaule de Tom, se pelotonnant contre lui, le remerciant pour l'écoute. Les mains de Tom délaissèrent son dos pour aller caresser son cou et maintenant son visage.

Bill le rejeta légèrement, ses yeux s'élargissant quand Tom frotta son nez contre son visage. C'est si intime, si dangereux, Bill sentit son estomac tourner.

"Tom..."

Les lèvres de Tom se posèrent sur les siennes et il haleta directement dans la bouche de son frère. Il essaya de lui échapper en s'allongeant contre le matelas, riant un peu, d'un rire paniqué et Tom reprit ses lèvres. Le baiser est furieux, profond, et Bill poussa Tom aussi fort qu'il le pu. Les yeux de Tom sont sombres et il pencha sa tête encore, pour un autre baiser, mais Bill le frappa au visage, les choquant tout les deux.

Sa main lui faisait mal et ses yeux s'embuèrent.

"Merde, Bill !" Tom toucha sa joue.

"Qu'est ce qu'il ne va pas avec toi, Tom ?"

Ils haletèrent tut les deux et Bill pu clairement voir la douleur dans les yeux de Tom. Il s'approcha de lui, touchant son visage et Tom le fusilla du regard. Il dégagea la main de Bill.

"Comment t'as pu faire ça ?!" hurla Tom.

Bill était désemparé. "Quoi ? Tom, tu as—”

"Tu as détruis le groupe ! Et pour quoi ? Qu'est ce qu'il t'as fait ?"

Bill rougit, de honte et de colère. "Ta gueule, Tom ! Tu es un putain de trou du cul, bordel. Pourquoi tu m'as embrassé ?"

Tom secoua la tête, ses dreads cognant contre ses joues. "Il t'a baisé ?" demanda Tom. "Il l'a fait ?"

Bill serra sa mâchoire. "Pourquoi tu m'a embrassé ?"

Tom rougit et il ne voulait pas regarder Bill dans les yeux. "Je ne sais pas... Je ne sais pas putain ! Je ne veux pas qu'il t'ai."

"Tu ne peux pas m'avoir, Tom," dit Bill. "Je suis ton frère."

Tom glissa ses mains contre le lit, saisissant le drap et tira dessus. "Je ne te veux pas, je... Je..."

"Tu ne veux pas que j'appartienne à quelqu'un ?" demanda Bill.

Tom hocha lentement la tête. "Il t'a baisé ?" Bill ne dit rien et Tom secoua fortement sa tête sur ses épaules. "Il l'a fait, il ne l'a pas fait ? Tu l'as... laissé faire ?"

"Je suis désolé." Bill ne sait pas pourquoi il dit ça, parce qu'il n'est pas désolé et il ne doit rien à Tom.

"Il t'as raconté des conneries," dit Tom. "Il se fichait de toi... Bill !"

Bill soupira, regardant son frère s'enfoncer. "Ta gueule, Tom. Tu ne sais pas et ça m'est presque égal qu'il l'ai fait ou pas. C'est pas du tout ça."

"Bien sur que non, ça ne t'est pas égal. Tu as des sentiments pour lui. Je le sais depuis que tu es allé à cette maudite fête. Pourquoi y es tu allé, Bill, pourquoi ?" Tom reprit le drap, encore, et Bill plaça une main dessus.

"Jésus Tom, va voir un psy."

Tom secoua la tête et prit Bill durement. "Pourquoi tu m'as fait ça ?"

Bill le laissa le serrer fort, le blesser. Il ne sait pas quoi faire pour son frère. "Je ne t'ai rien fait," il siffla.

Tom se colla plus à Bill, et Bill le laissa faire, aussi, même s'il a mal. Il laissa Tom glisser désespérément ses mains contre le bas de son dos, et seulement quand ses mains entrèrent dans la partie intime, il bougea et dit, "Non, Tomi, s'il te plait arrête..."

"Je ne fais rien." Il embrassa le front de Bill et Bill fronça ses sourcils, se dégageant de l'emprise de Tom et se leva en respirant fort.

"Je ne peux pas sortir avec toi," dit Bill. Tom le regarda avec des yeux grands et mouillés. "Je ne peux pas sortir avec toi... vraiment... on ne peut pas, ce n'est pas légal, et si je..."

Bill ne pouvait pas continuer. Il se retourna et partit. Tom ne le suivit pas, et Bill est préoccupé par ça.


_______________________________


Bill était impressionné par sa stupidité. Il se retrouva dans le studio de Bushido, il n'avait juste à pousser une porte pour le voir. Il le fit et vu Bushido avachi sur le divan, la joli maquilleuse entre ses jambes, lui donnant du plaisir.

Elle donna encore deux longs coups de langue avant de remarquer Bill. Bushido leva les yeux vers lui et jure.

"Excuse-moi," dit Bill, des émotions dans ses yeux, et il reprit le même chemin pour partir rapidement. Il ne courut pas, il ne s'enfuit pas, il marcha juste, zigzagant entre les pièces et s'arrêta près d'un faux arbre. Il était surpris de voir Bushido s'approcher de lui.

"C'est quoi ton problème ?" demanda Bushido. "Je ne cours pas après les gens qui viennent de me larguer, Bill."

"Non, um, c'est juste..." Bill baissa sa tête. Il était vraiment un enfant, il réalisa. Il ne pouvait sortir aucun mot et Bushido le regardait avec insistance, le jugeant. Il se sentit si stupide. "Toi et elle."

"Pourquoi es-tu revenu ?"

Bill renifla, se détestant pour ça. Il doit savoir. "Tu m'aimes ?"

Le visage de Bushido se durcit, et immédiatement Bill savait qu'il avait fait une erreur, tant d'erreur. "Ce n'était rien," dit Bushido. "Tu étais juste un coup d'un soir, Bill. Un très, très bon coup d'un soir."

"Mais je..."

Bushido prit les épaules de Bill, le rapprochant de lui et l'embrassant violement sur la bouche. Ce n'est pas ce genre de baiser que Bill aimait, mais il l'accepta. C'est un baiser d'adieu, en quelque sorte. Bushido frotta les bras de Bill et le poussa contre l'arbre en plastique.

"Le meilleur plan cul," il dit. "Mais tu sais, c'est comme ça." Il fixa Bill, et Bill déglutit. "Qu'est ce que je peux faire d'autre... C'était rien." Il secoua la tête et souri nerveusement. "Bye."

Bill le regarda se retourner, le regarda marcher, partir, et Bill ne pouvait pas l'acheter. C'est soudainement suffisant pour le faire crier. "C'est quoi ça ?" il hurla.

Bushido ne se retourna pas et Bill réalisa quelque chose, et ça le réconforta un peu. Il ne courrait pas après les gens, lui non plus.


_______________________________


Bushido tourna au coin du couloir et Chakuza était là, l'attendant.

"Tu l'as fais ?" demanda Chakuza. Bushido acquiesça, ne disant aucun mot. "Bien. La petite salope m'a donné un coup de pied dans les noisettes."

Bushido hocha encore la tête, ses lèvres se pincèrent, ses mains serrées dans ses poches, il tremblait.

C'était peut-être rien, mais il était certain de ressentir quelque chose pour Bill.


_______________________________


Quand Bill revint dans sa chambre d'hôtel, Tom était resté sur le lit, regardant la télévision, les paupières lourdes.

"Qu'est ce que tu..." Tom le fixait et Bill sentit ses jambes faiblir. Il est si fatigué et il voulait juste dormir. "Tom, s'il te plait, pars..."

Les sanglots fit trembler son corps et il allait tomber, mais Tom était devant ses genoux, saisissant ses jambes, il le retint. La tête de Tom était contre le ventre de Bill et ils s'écroulèrent tout les deux sur le lit.

"Je suis désolé, je suis désolé," dit Tom dans son estomac. "Bill. S'il te plait."

Les mains de Bill prirent les cheveux de Tom, le serrant contre lui même si son corps voulait qu'il s'en aille. Mais il se sentait mal et son frère l'aimait tellement.



The End



_______________________________


Lire la VO.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • nirvana-angelTH83

    05/11/2012

    Elleest terrible cette histoire,ell déchire le coeur à chaue fois,pour Bill,Tom et Bushido

  • secret--yaoi

    25/12/2011

    J'aime bien cette mini fiction! =)
    Il n'y a pas vraiment d'amour, enfin si Bill est plus ou moins tombé amoureux de Bushido et Tom est amoureux de Bill meme s'il sait que ce n'est pas bien et pas réciproque et qu'il doit oublié ses sentiments ceux pourquoi il s'excuse auprès de son frère a la fin...

    ^^

  • Annwvyn

    16/02/2009

    Super chapitre, comme le reste de la fiction :D
    Le comportement étrange de Tom, c'est une caractéristique de ce genre de fic signée Cynical_Terror <3
    Et puis le reste, Bill & Bushido, la fin imposée par Chakuza me semble-t-il, non ?

    En tout cas, elle m'a bien plus cette relation Billshido ! Tu vas en traduire d'autres ? *-*

    Des bisous <3

  • tokiohoteldu59171

    02/02/2009

    super chap
    bis

  • madisonsan2a

    01/02/2009

    ahhhhhhhhhhhhh bushido ma souler lol

    domage je la voyai pas comme sa la fin mai bon ct tro bien merci pour cette fic^^

  • lovestoryabouttwins

    01/02/2009

    Naoooooooooooon j'voulais que Bushido et Bill restent ensemble T-T

    Dis t'en refera une autre sur Bill et Bushido???
    Hein hein hein dis?

  • th-meine-Krankheit-fic

    01/02/2009

    hello je commence une fiction est je t'invite a lire le premier chapitre ^^:

    chloé jeune fille de 18 ans . Vien de se fair opere des jambes pourquoi? parce'que avant l'operation elle etait en fauteuil roulent elle est encore dans le someil total. Mais dans quelque heure elle ne se rend pas encore conte de se qu'elle sa pret a vivre ...

  • missbilltom54

    01/02/2009

    super!!
    préviens moi pour ton new os!!
    gros bisoux!!

Report abuse