# 10 - Unter Der Sonne by Alvasonda 11/12



Unter der Sonne
Chapter 10




Tom respira difficilement, regardant partout dans la chambre. Ici, dans cet endroit à quatre murs, il avait été berné et humilié quelques heures plus tôt. La colère bouillit en lui, le faisant cligner nerveusement ses yeux et faisant trembler ses lèvres.

Il détestait Samy, il le détestait vraiment. Qui pensait-il être pour penser qu'il pouvait juste profiter de lui comme ça et ne rien avoir en retour ? D'après le mot, il avait sûrement prévu de partir, de ne jamais le revoir et de le laisser dans l'ignorance. Si Bill ne l'avait pas rencontré dans l'ascenseur, il n'aurait jamais su !

Et puis il y avait l'affaire avec Bushido, affaire qui augmentait tellement la colère de Tom que c'en était insupportable. Cet homme, cet homme fort, moche et égoïste avait essayé de violer son adorable petit frère.

Tom attrapa un oreiller et le lança à travers la chambre et bientôt, une lampe suivit, s'écrasant contre le mur et volant en éclats.

"Putain !" cria-t-il, s'allongeant sur le dos, pressant ses paumes contre ses yeux, lui faisant voir les étoiles. "Putain de rappeurs de merde !"

____________________


Samy ne savait pas quoi faire, il marchait juste sans but dans sa chambre. Il se sentait pourri, terrible et idiot. Et il ne pensait qu'à une chose : avoir le pardon de Tom. Il s'était sentit si mal quand Bill avait demandé à Tom s'il pouvait le pardonner. Comment Bill pouvait croire que Tom le ferait ? Il avait été abusé de la pire des façons.

Ça le dérangeait que Bill soit aussi gentil avec lui, réfléchissant à tout. Ce que Bushido lui avait fait n'était pas pire que ce qu'il avait fait à Tom. La seule différence était que Samy n'avait pas forcé Tom.

Il avait pensé à la nuit d'avant. C'était... merveilleux, vraiment. Surtout quand il avait arrêté de penser au pari. Être avec Tom l'avait vraiment rendu plus sain. Non, il ne pouvait pas dire qu'il était amoureux de lui, mais il ressentait sans aucun doute énormément de respect envers le jeune garçon.

Qu'est-ce qu'il donnerait pas pour que tout soit effacé avec le temps ?

_____________________


Les yeux de Bill se fermèrent quand il sentit que les larmes ne partaient pas. Il les laissa couler, ne se dérangeant pas pour les sécher. Bientôt, plus de larmes vinrent et il commença à sangloter violemment.

Il était assis au milieu de son lit, ses genoux se pliant contre sa poitrine et ses bras les serrant étroitement. Son front reposait sur ses genoux, son corps ressemblait à une boule.

Mais c'était la manière de Bill de s'échapper de ce monde, bien que ses pensées ne le lâcheraient pas. Il avait été utilisé, son frère avait été utilisé et oh, ce que c'était embarrassant aussi ! Ici, il avait plus ou moins offert son c½ur à quelqu'un qui le dupait seulement.

Bushido avait sûrement rit de lui quand il était seul, ce jeune et idiot garçon qu'était Bill avait cru à tous les mots de déception qu'il lui avait dit et les avait accepté comme s'ils étaient vrais à propos de l'amour. Comment quelqu'un pourrait vraiment aimer Bill, de toute façon ?

Il avait sûrement agit comme un enfant vulnérable, quelqu'un qui ne pouvait pas garder les pieds sur terre pour un adorable mot, quelqu'un qui ronronnait si on le caressait dans le bon sens.

Non, ce n'était pas à ça que Bill voulait ressembler. Il savait qu'il était fort, qu'il croyait au grand amour malgré tout ce qui s'était passé, qu'il trouverait un jour quelqu'un qui l'aimerait sans conséquences. Quelqu'un qui le soutiendrait peu importe pourquoi et qui ne fuirait pas quand il avait passé une mauvaise journée.

Un jour, peut-être. Mais pas aujourd'hui. Pas maintenant.

Deux coups à la porte le fit sortir de ses pensées mélancoliques. Vérifiant dans le miroir si son maquillage n'était pas trop ruiné, il marcha vers la porte et regarda dans le judas.

Sa mâchoire se décrocha quand il vit que Samy se tenait debout derrière la porte. Bill prit plusieurs secondes pour se demander ce que Samy voulait, mais il ne trouva aucune raison valable alors il ouvrit la porte.

"Hey," dit silencieusement Samy, regardant Bill quand la porte s'ouvrit.

"Qu'est-ce qui ne va pas ?" demanda Bill.

"Tout," gloussa Samy, puis il devint sérieux. "Mais je voulais juste te parler."

"Entre," dit Bill, faisant un signe à Samy.

Bill s'assit sur son lit et Samy s'assit sur une des chaises. Samy mit sa tête dans sa main et son coude sur l'accoudoir. Il semblait terrible, pensa soudainement Bill.

Il portait toujours ce bonnet, et ses vêtements étaient propres et frais, mais c'était son visage et le langage de son corps qui rendaient Bill désolé pour cet homme, en fait.

"De quoi voulais-tu parler ?" demanda Bill puisque Samy ne parlait pas.

"De tout ce qui s'est passé," répondit Samy après un moment. "Et du futur."

Bill acquiesça doucement.

"Je ne peux même pas te dire à quel point je me sens horrible face à ça," continua Samy. "J'ai été un idiot, un égoïste, vraiment mauvais, tu sais. Je n'ai pas d'excuses ni d'explications pour ce que j'ai fait et... Je ne veux pas que vous me pardonniez."

"Ben, tu n'as pas été noble," dit Bill, surpris de voir à quel point sa voix avait été dure. "Oui, tu as fait une connerie, une énorme connerie. Tu as utilisé mon frère, tu as laissé ton ami m'utiliser. Pourquoi ? Tu es égoïste et trop fier. Ça ne fait pas de toi une bonne personne."

Samy fut étonné par le ton de Bill ; calme mais avec une nuance de pure colère. Il avait peur, mais il le méritait. Maintenant, il se voyait comme un morceau de merde sans valeur. Il se détestait vraiment.

"Tu as raison," soupira-t-il. "Si je pouvais revenir dans le temps, je ne recommencerais pas."

"Ouais..."

Il y eut un long silence maladroit.

"Tu sais où est Bushido ?" demanda Bill.

"La dernière fois que je l'ai vu, il était avec toi," dit Samy en haussant les épaules.

Un autre silence.

"Hé, il a vraiment essayé de te forcer ?"

Les yeux de Bill s'écarquillèrent, puis il soupira, baissant le regard.

"Ouais, il est venu dans ma chambre, complètement bourré et...."

Bill trébucha en arrière, le baiser de Bushido était tellement dur qu'il avait mal au cou. Finalement, il arriva à le repousser et l'odeur d'alcool le rendit légèrement nauséeux.

"Tu es saoul," commença-t-il, poussant légèrement Bushido et le plus vieux tomba sur le lit.

"Mais je peux quand même le faire comme un millier de chevaux !" hurla Bushido, pointant son aine.

"Impressionnant," dit Bill, roulant ses yeux. "Du sexe animalier..."

"Viens là, sexy boy," hurla encore Bushido, tendant ses bras pour que Bill les prenne.

Bill hésita. Bushido était si bourré qu'il avait peur de comment ça allait finir. Pour être honnête, Bill n'était pas d'humeur ; le fait que Bushido l'avait laissé la dernière fois lui avait enlevé tout envie pour un long moment.

Bushido ronchonna, se leva et tira Bill sur le lit avec lui. Bill était tout fragile comparé à Bushido et il n'avait pas d'autre choix que se laisser tomber. Mais son c½ur battait comme un fou.

Bushido était au dessus de lui, écrasant Bill contre le lit. Soudainement, Bill sentit les lèvres de Bushido sur les siennes et sa langue envahir sa bouche. C'était un mauvais baisé, trop violent au goût de Bill et il tourna sa tête sur le côté, cassant le baisé.

Bushido n'avait pas l'air de remarquer, il continua en embrassant le cou, le visage de Bill, tout ce qu'il pouvait atteindre. Bill grogna, essayant de repousser Bushido.

"Arrête ça," siffla-t-il, commençant à se sentir faible alors que ces tentatives étaient sans résultats.

"Je veux te baiser, Bill," dit Bushido entre les baisés et les lèchements. "J'ai besoin de te baiser, Bill ! Je dois le faire !"

Bill grogna, essayant encore de se dégager. "Arrête ! S'il te plaît !"

Bushido l'ignora et glissa ses mains sous le tee-shirt de Bill, exposant sa peau nue. Mais, alors qu'il essayait de le faire glisser au dessus de sa tête, il s'arrêta. Bill gardait les mains baissées, ne le laissant pas faire.

"Lève les bras," grogna Bushido, libérant le tee-shirt et enroulant ses mains autour de ses poignets. "Je ne vais pas te faire du mal."

"Tu me fais déjà du mal !" s'exclama Bill, essayant de mettre ses bras sous son corps pour que Bushido le laisse partir.

Bushido le laissa, mais pas parce que Bill avait réussit à éloigner ses mains. Non, la peur et le regret se lisait sur son visage. La culpabilité, aussi ?

Il libéra Bill et se leva, faisant des aller-retours avant de tomber de l'autre côté du lit.

Bill baissa son tee-shirt et s'assit, passant ses pieds sous son corps. Bushido respirait difficilement, ses mains couvrant son visage.

"Merci," marmonna-t-il.

Bill fronça ses sourcils, se demandant pourquoi Bushido le remerciait, mais alors qu'il demandait, Bushido était déjà endormi.

Le jour suivant, Bushido était partit.


"Pas même un mot," demanda Samy.

"Je pense qu'un mot aurait remué le couteau dans la plaie," dit Bill, se sentant impuissant alors qu'il revit tout ce qu'il s'était passé la nuit dernière. "C'est douloureux, Samy."

Samy rougit. "Je ne sais pas quoi dire."

"Il n'y a rien a dire," dit Bill en haussant les épaules. "Rien ne pourra changer le passé."

"C'est vrai..."

Il y eut un autre silence, un plus long que les précédents.

"Tu l'aimais bien ?" demanda Samy, sachant que c'était audacieux.

"Je pensais que je l'aimais," dit silencieusement Bill, puis il rit soudainement. "Mon dieu, que j'étais stupide."

Samy ne savait pas quoi dire, alors il acquiesça distraitement. Il n'avait pas pensé que ce pari allait jouer avec les sentiments aussi forts que l'amour et il ressentit encore plus de culpabilité en lui. C'était trop, beaucoup trop et bientôt, il sentit une larme couler sur le côté de son visage.

"Samy !" s'exclama Bill quand il vit ça. "Est-ce que tu pleures ?"

Samy acquiesça encore, embarrassé par ce qu'il faisait. Bill secoua doucement sa tête, puis se leva et s'agenouilla aux pieds de Samy.

"Ne sois pas trop dur avec toi-même," murmura-t-il, plaçant sa main sur un des genoux de Samy.

"Comment ne pas l'être ?" demanda Samy, un petit rire dissimulé dans un sanglot.

Bill ne savait pas trop quoi dire, ou pourquoi il disait tout ça. D'un côté, il voulait que Bushido et Samy brûlent, souffrent, mais de l'autre, il pouvait voir le regret de Samy et qu'il avait les couilles pour le montrer même si ça n'avait pas été sa première intention.

"Tom est fort," dit-il finalement. "Il va s'en remettre, je suis sûr."

"Ouais," dit Samy, séchant ses yeux. "Mais pas moi."

"Conneries !" dit Bill. "Toi aussi. Un jour, on pourra rire de tout ça."

"Comment peux-tu dire ça ?" demanda Samy. "Pourras-tu rire de ce qu'il s'est passé avec Bushido ?"

Bill mordit sa langue et baissa les yeux. Samy avait raison, la relation entre Samy et Tom et entre Samy et Bill était différente. Bill pouvait pardonner Samy, mais c'était parce qu'il ne savait pas ce que ressentait Tom. Bien sûr, il y avait une forte et incroyable connexion entre eux, mais il ne pourrait juste jamais savoir comment Tom se sentait.

"Laissons le temps décider de tout ça," dit Bill et il se leva encore, plaçant sa main sur l'épaule de Samy. "Sois juste patient."

L'événement d'après surprit tellement Bill que son souffle se bloqua. Samy s'était rapidement levé et avait étroitement enlacé Bill, le noyant sous son corps imposant. Bill cria alors qu'il réalisa la situation, mais Samy ne le laissa pas partir. Il le serra encore plus et bientôt, Bill l'enlaça en retour.

"Tu es trop bon avec moi," chuchota Samy dans son oreille.

"Je sais," chuchota-t-il en retour.

Bill trouva ça bizarre de ressentir un manque quand l'étreinte cessa. Il y avait quelque chose qui le faisait se sentir en sécurité et détendu quand il avait quelqu'un.

"Je devrais probablement partir," dit soudainement Samy.

Non, pensa Bill, mais il savait que ça serait étrange de demander à Samy de rester. Il se dirigea vers la porte, mais avant que Samy l'ouvrît, il se retourna et baissa les yeux vers Bill.

"Dis à Tom que je suis... extrêmement désolé."

"Je lui dirais," dit Bill. "Et dis-le moi si tu vois Bushido quelque part."

"Qu'est-ce que je lui dis ?" demanda Samy.

"Dis-lui de ne plus jamais m'approcher," dit brutalement Bill, "que je ne veux plus jamais le voir."

"Dur..."

"C'est comme ça que je me sens."

Ils se regardèrent pendant un très très long moment. Bill était vraiment beau, pensa Samy, si différent de son frère mais si identique en même temps.

Bill pensait la même chose, que Samy était plutôt mignon, et il se demanda d'où venait tout ces sentiments. C'était comme s'ils avaient été ici pendant un long moment et qu'ils s'en rendaient compte que maintenant.

Aucun des deux ne pourrait dire qui avait bougé en premier, donc ils étaient surpris quand ils se penchaient tous les deux, posant leurs mains sur le visage et le cou de l'autre et ils laissèrent leurs lèvres se rencontrer. Gentiment, doucement, puis ils furent transpercés par des millions d'aiguilles.

"Non !" s'exclamèrent-ils tous les deux quand ils reculèrent.

Se fixant, ils se demandèrent comment ça avait pu se passer, pensant agréablement à l'autre personne embrassée. Ils savaient juste que c'était très très mauvais.

"C'est fou ce que l'amour fait faire aux gens, hein ?" dit finalement Samy, baissant les yeux.

"Un désir fou," marmonna Bill.

Leurs yeux se rencontrèrent encore dans un long et silencieux regard, puis Samy les baissa encore et se tourna vers la porte.

"Je te le dis si je le vois," dit-il. "Salut."

"Salut," dit Bill, cancanant presque, puis il ferma la porte derrière Samy, se sentant plus confus que jamais.


________________________________


Lire en VO.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • nirvana-angelTH83

    15/12/2010

    ça y'est je suis de retour de Paname (aussi crevée que si je venais du bout du monde 7heures de transport t'imagine u_u) et j'ai trop trop hâte de lire la souiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite é_è

  • nirvana-angelTH83

    06/12/2010

    Je suis désolée que mon com' ai été si négatif mais en tant que fan de BillShido comprend que je soit frustrée =(

  • nirvana-angelTH83

    06/12/2010

    Je suis déçue c'est mort avec Bu, en plus je trouve que Bill à amplifier les choses sur la tentative de "viol'
    et c'est quoi ce délire avec Samy??? en plus il apparait comme le gentil de l'histoire, lui a été jusqu'au bout du plan et en a bien profiter avant de tout dire
    Bref je lirais la fin mais sans grand espoir
    kiss
    scratounette

  • Stéphanie

    05/12/2010

    Hé ben quel revirement de situation! Je ne m'attendait pas a ca ^^

Report abuse