# 11 - Detention Sucks by Steinsgrrl



Detention Sucks



"Kaulitz, viens ici. Maintenant !"

Les yeux de Bill s'écarquillèrent et sa tête se tourna vivement vers la voix venant de la classe d'Histoire. M.Ferchichi, près de la porte, prit un air renfrogné, les mains sur ses hanches.

"Désolé les filles, je dois y aller." Bill lança un rapide regard vers Saffy et Erin. Ils discutèrent de si Bill devait se présenter pour devenir le Roi ou la Reine du bal de fin d'année et ils étaient en train d'essuyer les larmes aux coins de leurs yeux quand la voix de leur prof d'Histoire vint les calmer.

"J'ai dit maintenant, M.Kaulitz." La voix de M.Ferchichi diminua en une menace inexprimée.

"Je vous rappellerai !" chuchota Bill aux filles, levant son pouce et son petit doigt face à son visage comme un téléphone, mais elles étaient déjà dos à lui pour se sauver, ne voulant visiblement pas être associées à tous ce qui allait être dit.

"Je suis désolé, M.Ferchichi." Bill couru les quelques mètres qui le séparaient de la salle d'Histoire et dérapa pour s'arrêter devant l'imposant professeur. Bien que, à dix-sept ans, Bill fût aussi grand que M.Ferchichi, il était loin d'être aussi musclé que lui. Son caractère renfrogné et ses manières bourrues servaient à intimider une grande partie des élèves.

Son caractère renfrogné et ses manières bourrues servaient à exciter Bill.

"Ne t'ai-je pas dit de venir me voir pour ta retenue après la dernière sonnerie, M.Kaulitz ?" M.Ferchichi croisa ses bras contre sa poitrine. Bill regarda les muscles bouger sous la peau hâlée des avant-bras de son prof et rougit, le contemplant sous ses cils charbonneux.

"Bien sûr, M.Ferchichi, je suis vraiment désolé d'avoir oublié." Bill prit sa voix la plus innocente et le bout rose de sa langue sortit pour toucher nerveusement sa lèvre supérieure glossée.

Le regard de son prof d'Histoire flamboya au geste et Bill vit un éclat de peur et de désir dans ses yeux.

"Vi-" Le prof toussa et racla sa gorge, comme s'il avait expiré tout son air et ne pouvait pas continuer jusqu'à en trouver plus. "Viens, Kaulitz."

"Oui, monsieur." Bill répondait humblement, mais alors qu'il déambulait dans la classe, il baissa sa tête et sourit derrière ses cheveux ébènes, pendant autour de sa tête en un léger rideau.

Se frayant un chemin vers le fond de la salle, Bill vit son reflet dans le miroir accroché au dessus du lavabo derrière la dernière rangée. Il jeta son cahier, son livre de maths et son crayon sur le bureau en face du placard à manteaux et sortit son gloss de sa poche.

Il dévissa le bouchon et apporta l'éponge à ses lèvres avant de réaliser qu'elles étaient parfaitement glossées. Dans ce cas, en mettre un peu était sans aucun doute assez. Glissant ses doigts à travers ses cheveux pour les faire gonfler légèrement, il vérifia le reste de son apparence. Ses yeux étaient clairs, coloré d'un profond marron miellé et cerclé d'une ligne estompée de kohl. Sa peau était vraiment belle, pas d'acné aujourd'hui, et pas trop brillante, sachant qu'il ne l'avait pas matifié depuis ce matin.

"As-tu des devoirs à faire, M.Kaulitz ?" Bill se retourna avec un grand sourire, sourire qui disparu de son visage dès qu'il vit que M.Ferchichi ne levait même pas les yeux de ses papiers pendant qu'il parlait.

Soufflant silencieusement, Bill se glissa derrière le bureau où il avait laissé ses livres. Il ouvrit son livre de maths au hasard et son cahier à la première page blanche. Croisant ses jambes, il posa son menton sur son poing alors qu'il gribouillait des petits cercles et des notes de musiques le long du haut de la feuille.

Les voix d'enfants hors de la classe, qui prenaient les choses dont ils avaient besoin chez eux, commençaient à s'éteindre et bientôt les couloirs devinrent silencieux. Et avant longtemps, les yeux de Bill reposèrent sur le prof à l'avant de la classe. M.Ferchichi, dont le prénom est Anis, selon la fiche de l'employé qu'il avait lu sans autorisation, et dont le surnom était Bushido, selon les histoires qu'il avait raconté en classe, avait la tête baissée et semblait lire leurs rédactions.

Sachant qu'on ne le regardait pas, Bill laissa son regard se balader sur Bushido, le nom qu'il osait dire seulement dans sa tête. L'homme était plus vieux que Bill, mais il aurait pu se le permettre il y avait quelques année, alors que c'était sa première année d'enseignement. Ses cheveux noirs étaient rasés si court sur les côtés que Bill put voir son sombre cuir chevelu à travers ses courtes mèches alors que sur le haut, ils étaient un peu plus longs. Il avait une barbe de trois jours, et Bill se demandait combien de fois il avait imaginé la sensation de cette barbe sous ses doigts, contre sa joue, entre ses jambes.

Même s'il pensait que ça lui était familier, sa respiration s'accéléra et son visage s'enflamma. Il souffla un flot régulier d'air entre ses lèvres plissées, essayant de garder un semblant de calme.

Les longues manches de Bushido étaient enroulées jusqu'à ses coudes, et sa cravate était desserrée et pendue autour de son cou, révélant les deux premiers boutons défaits de sa chemise. Grâce à l'avantage d'être au fond de la classe, les yeux de Bill se concentrèrent sur le creux de la gorge de Bushido, et il pensa à combien il voulait le parcourir avec sa langue, goûtant la sueur accumulée ici avant de se redresser et de glisser complètement jusqu'à la bite de son prof.

Un gémissement s'échappa du fond de sa gorge avant qu'il ne put l'arrêter, et il toussa rapidement pour le couvrir. Bushido leva les yeux et capta le regard brûlant de Bill juste quand l'ado décroisa les jambes et essaya de pousser furtivement une main contre son dur pénis pour l'ajuster et soulager la pression.

Les yeux de son prof s'agrandirent légèrement et devinrent noirs avant qu'il ne baissât la tête de nouveau vers la pile de rédactions. Le stylo qu'il tenait commença à taper de manière saccadée contre l'agrafeuse grise métallique.

Les yeux de Bill brillèrent soudainement. Il prit une nouvelle page de son cahier et commença à griffonner des équations en lignes désordonnées. Il arrêta aussi rapidement qu'il avait commencé, et gomma la moitié de ce qu'il avait écrit, frottant exagérément les bouts de gomme au sol. Finalement, il soupira et se racla la gorge.

"Hum, Bushido ?" La voix de Bill était faible alors qu'il leva une main.

Bushido leva rapidement les yeux, un sourcil s'élevant et ses lèvres se pinçant.

"Je veux dire, euh... M.Ferchichi, désolé." Bill se tortilla dans sa chaise et gratta une tâche sur la tablette devant lui. "J'ai quelques problèmes avec ça. Pouvez-vous m'expliquer ?"

"Tu travailles quelle matière ?" Le prof portait son attention aux papier devant lui et sa voix s'assourdit.

Bill soupira encore, un peu plus dramatiquement cette fois.

"C'est des maths. Je piges que dalle !" Un soupir de Bushido retentit et Bill baissa rapidement les yeux vers ses feuilles alors que le prof vint se pencher au dessus de lui.

Fermant les yeux un moment, Bill prit une profonde et silencieuse inspiration, humant l'odeur musqué de Bushido et celle de son eau de Cologne. L'ado put sentir à quel point l'homme était près, si près qu'il put presque sentir chaque inspiration que l'homme prenait, et sa bite durcit encore plus dans son jean.

"Tu fais quel exercice ?" Sa voix était profonde et granuleuse, si proche de son oreille qu'il put sentir son souffle chatouiller les fins cheveux sur les côtés de sa tête. Un faible feu commençait à brûler dans son ventre, et il frissonna.

"Qu-quoi ?"

"Quel exercice ? Ça n'a aucun sens ce que tu as écrit là."

"Celui-là." Bill pointa un problème au hasard sur le livre, le rapprochant un peu, et fixa son regard sur le visage de Bushido.

Le prof plissa son front de confusion et il se pencha plus près du livre.

Bill se pencha aussi. Ses lèvres charnues s'ouvrirent et un souffle chaud embrassa le cou de Bushido tandis que le bout de la langue rose de Bill sortit pour retracer la calligraphie 'B' tatouée là.

Bushido respirait fortement et rapidement, de la chaire de poule s'étendant sur son cou. Ses longs doigts empoignèrent le bureau et ses jointures devinrent blanches.

"Bill..." La voix de Bushido était plus un souffle qu'un son.

Les lèvres de Bill pincèrent plus haut et sa langue lapa le tendre endroit sous l'oreille de l'homme.

"Hmmm ?" Ses dents irrégulières attrapèrent le lobe du prof et le mordilla gentiment.

Et puis quelque chose se brisa en Bushido. Il se leva rapidement, saisissant Bill par les bretelles en chaîne argentée et le poussa durement contre la porte du placard à manteaux. Les yeux de Bill s'écarquillèrent quand son dos cogna contre le bois sombre, et il couina dans sa gorge quand les lèvres de Bushido s'écrasèrent sur les siennes.

Ses bras s'enroulèrent rapidement autour du cou du plus vieux, ses lèvres s'ouvrant pour autoriser l'entrée frénétique de la chaude langue envahissant sa bouche. Bill haleta durement, répondant aussi bien qu'il le pouvait, suçant même la langue de Bushido tandis que la sienne se battait avec elle.

De dures et fortes mains frôlèrent ses côtes puis empoignèrent ses fesses, le soulevant sur la pointe de ses pieds. Une main saisit sa cuisse et enroula cette jambe autour de sa taille alors que leurs aines se rencontrèrent et s'écrasèrent entres elles encore et encore.

Juste aussi soudainement qu'il l'avait jeté contre la porte, Bushido recula. Ses yeux étaient noirs, sa respiration devenait rapide. Il prit de nouveau Bill par les bretelles, le ramenant à la chaise où il l'avait tiré peu de temps avant.

Cette fois, pourtant, Bushido s'assit sur la chaise, et enroula ses sombres poings au métal brillant, tirant Bill vers le bas pour qu'il chevauchât ses genoux. Bill baissa les yeux vers lui, et il rechercha les yeux de son prof, l'interrogeant du regard.

Bushido acquiesça faiblement, et l'ado l'embrassa, suçant sa lèvre inférieure entre les siennes. Il sentit une des grandes mains de Bushido tenir fermement ses hanches alors qu'il poussait vers le haut, s'écrasant contre le cul habillé d'un jean de Bill. Un moment après, il bloqua sa respiration quand l'autre main trouva sa bite dure et la massa à travers son jean.

Les doigts de Bill passèrent entre les cheveux courts de Bushido, même entre les plus courts alors qu'il couvrit sa tête de ses mains, l'embrassant durement. Il se sentit maladroit, ses doigts tremblants défaisant sa ceinture et déboutonnant son jean. Il bloqua son souffle quand le curseur de sa braguette se dirigea vers le bas et il gémit fortement dans la bouche de Bushido quand ces doigts endurcis atteignirent l'élastique et empoignèrent le pénis de l'ado.

Bushido le caressa durement, une fois, deux fois et appuya son pouce sur la fente, étalant le liquide pré-séminal sur son gland. Bill frissonnait sur les genoux du plus sombre, et il savait qu'il n'allait pas durer si Bushido le travaillait comme ça.

Bushido immobilisa subitement sa main sur sa verge et il repoussa Bill, cassant leur baiser. Bill le regarda, fronçant ses sourcils, un pleurnichement sortant de sa gorge. Bushido posa rapidement un doigt contre ses lèvres.

"Shhhh."

De faibles voix s'approchèrent de la classe. Bill écarquilla les yeux.

"Vous avez verrouillé la porte ?"

"Non." La réponse de Bushido était sèche et il se leva rapidement, faisant glisser les jambes de Bill.

"Merde !" Bill regarda autour quand la poignée de porte commença à tourner.

Bushido prit sa main et le tira dans le placard à manteaux, fermant la porte juste quand celle de la classe s'ouvrit.

"Putain !" souffla-t-il. Il n'avait pas complètement fermé la porte, et un éclat de lumière brillait sur eux. Ils fixèrent à travers la fente les intrus.

Deux joueurs de l'équipe de football américain de l'école passèrent la porte, scrutant le fond de la classe et un côté du bureau éloigné de Bushido. Bill regarda Bushido, l'interrogeant du regard. Bushido haussa ses épaules.

"Les lumières sont allumées, mais personne n'est à la maison." Le brun musclé gloussa à sa propre blague. Bill ne savait pas quelle position le joueur avait, mais il savait qu'il s'appelait Georg et qu'il était populaire.

Le blond avec de longues dreadlocks derrière lui grogna pour répondre. C'était Tom, et tout le monde connaissait Tom. Il était le quart-arrière, et il était même plus populaire que Georg. Surtout avec les filles. Tom avait carrément une réputation de tombeur.

C'était pourquoi Bill, sur la pointe des pieds, était choqué de voir Georg pousser Tom devant lui et saisir les dreads blondes, le tirant pour un dur et humide french kiss. Des bruits relâchés et désespérés retentirent dans la classe, et Bushido toucha à l'intérieur du boxer de Bill. Bill mordit ses joues pour ne pas faire de bruit, et il sentit un goût de fer.

Le poussant contre le bureau de Bushido, Georg tomba sur ses genoux devant le quart-arrière, tirant durement le baggy du blond vers le bas sans même le déboutonner d'abord. De longs et épais doigts sortirent le pénis de l'homme, et Georg ne perdit pas de temps pour entourer la dure longueur de ses lèvres.

Bushido caressa doucement la verge de Bill alors que sa propre verge couverte s'écrasa contre le cul de l'ado. Sa respiration s'accélérant, Bill regarda fixement la langue de Georg léchant la bite de Tom de la base jusqu'au bout et comment il s'amusait avec le gland. Comment il enroula rapidement une main autour de la base et le pompait alors qu'il le suça de nouveau. Georg installa une vitesse brutale, s'agitant et léchant et caressant. Avant longtemps, les doigts de Tom se faufilèrent dans les cheveux de Georg, les tirant et les empoignant. Georg enleva sa main de son pénis et le fit cogner le fond de sa gorge. Les dreadlocks se renversèrent sur le bureau, éparpillant les rédactions quand Tom jeta sa tête en arrière et la secoua, éjaculant fortement.

Les doigts de Bushido branlèrent Bill plus vite, étalant adroitement le liquide pré-séminal et le fit glisser autour de son gland. Bill posa ses mains sur le mur du placard, sachant qu'il n'allait pas tenir longtemps. Ses jambes se tendirent, il ferma durement les yeux et le feu dans son ventre se répandit dans ses membres. Ses orteils se plièrent et il prit sur soi pour ne pas gémit trop fort, pour ne pas laisser ses genoux céder quand il vint dans la main de Bushido.

Quand il ouvrit les yeux, il regarda par la fente, juste pour voir Georg fouiller dans le bureau de Bushido. Mais quand il regarda son prof pour voir sa réaction, il ne vit que son regard s'accrocher au sien alors qu'il lapa le sperme de l'ado dans sa paume.

"Ah, Jésus..." Bill plaqua silencieusement sa main contre sa bouche suite au soupire et il ferma étroitement ses yeux, se préparant au pire.

"Qu'est-ce que c'était ?" La voix de Tom était étouffée.

"Rien, rien. Je suis sûr que c'est des souris ou quelque chose." Bill les regarda de nouveau.

Georg avait penché Tom sur le bureau, sa longue et épaisse bite glissant dans l'ado dreadé. Il la sortit doucement, presque entièrement, avant de la replonger à l'intérieur. Tom empoigna le bord du bureau, essayant de s'accrocher, bien que ses mains semblaient glisser et il continuait à perdre prise.

Bushido respirait fortement dans l'oreille de Bill, se frottant avec plus d'insistance contre son cul. Il tourna prudemment dans l'étroit placard et embrassa durement Bushido avant de descendre le long du corps du prof pour reposer sur ses genoux devant lui. Il dégrafa doucement la ferme braguette du pantalon de costume de Bushido et sortit le gros pénis, dur et palpitant, de son sous-vêtement.

Sa peau était si douce, si chaude, et Bill frotta son érection contre sa joue. Il tint le gland devant ses lèvres et souffla un flot d'air chaud dessus. La respiration de Bushido devint rapidement des halètement, et Bill put le voir regarder dans la classe puis baisser les yeux vers l'ado face à lui.

Bill plongea la verge de Bushido dans sa bouche aussi loin qu'il le pouvait, noyant son prof dans le plaisir. Les doigts tendus se faufilèrent dans les cheveux de Bill, appliquant une délicate pression à son rythme. Bill suivit cette pression, creusant ses joues et suçant fortement et rapidement.

Ses mains étaient enroulées autour des cuisses tremblantes de Bushido, et il put sentir que l'homme était prêt à jouir. Il leva à temps ses yeux pour les bloqués aux siens noirs, et il regarda la bouche de Bushido bouger alors qu'il vint en jets chauds dans sa gorge.

"Bill..."

On aurait dit que Bill avalait encore et encore. Il lécha la bite encore vibrante et se leva, embrassant Bushido, s'assurant de le faire se goûter lui-même sur la langue de Bill.

Les gémissements dans la classe n'étaient noyés que par le bruit de la chair frappant la chair. Juste quand ils regardèrent par la fente, Georg mit sa main dans les dreads de Tom et serra son poing, le tenant et le tirant vers le bas tout en enfonçant sa bite dans le mince corps en sueur du quart-derrière. Encore deux coups et il le pénétra aussi loin qu'il le pouvait, les cheveux humides se balançant autour de ses épaules, le dos cambré, le visage crispé.

Georg glissa hors du blond haletant, éloignant sa verge et préparant ses vêtements. Ils regardèrent le brun attraper plusieurs mouchoirs sur le bureau de Bushido et laver gentiment Tom, avant de l'aider à mettre son pantalon.

Les ados restèrent debout un long moment dans la classe, se regardant juste, avant que Georg amenât une paume sur la joue de Tom. Ils s'embrassèrent doucement, et Bill put entendre le faible souffle des chuchotements entre eux.

Et ils s'en allèrent.

Bill ouvrit la porte et ramassa ses livres. Il se tourna vers Bushido, un sourire tirant ses lèvres.

"Je pense avoir été très vilain, M.Ferchichi."

Bushido gloussa doucement et secoua la tête.

"Alors, je suppose que tu dois revenir demain pour une heure de retenu, M.Kaulitz."

Bill se pencha pour un dernier baiser avant de se diriger vers la porte de la classe, sentant les yeux de Bushido sur lui. Il s'arrêta et se tourna, surprenant son prof en train de mater son cul. Bushido eut un sourire en coin.

Bill sourit et lui fit un clin d'½il, et il tourna la poignée.


______________________________


Lire en VO.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nout88

    26/09/2012

    au début le nom de Ferchichi ne me disait rien , c'est seulement quand j'ai lu Yanis que j'ai compris que c'étai Bushido (tape, tape la tête con tre le mur )

  • Anonyme

    23/12/2011

    waw ♥.♥

  • stories-about-them

    31/01/2011


    trop bon Os
    j'aime beaucoup beaucoup beaucoup =D
    Torg + Billshido
    que de bonheur lol

    meme si je prefere plus que tout nos cher jumeaux ensemble j'aime vraiment vraiment ces couples ^^

    en plus c'est bien traduit et tout
    bref, j'aime!

    Bisouus
    Ninisse

  • anna-lindmann

    30/01/2011

    j'ai adoré le melange du torg d'un coté et billshido de la'utre est vraiment bien

  • On-Fascination-Street

    26/12/2010

    Nonnn tu m'avais dit qu'il n'y avait presque pas de Torg, mais si en fait, tu m'as fait lire ça contre mon insu, en plus du Tom dominé :( Sinon le Billshido était sympathique, Bill a réussi à avoir ce qu'il voulait, et vu la fin de l'OS, ça ne fait que commencer x)

  • nirvana-angelTH83

    26/12/2010

    Han mon Dieu je être là aussi (planquée dans le placard) pour la seconde retenue, wohh fait chaud, nan?

  • Zkaulitz-BT-os

    25/12/2010

    Le torg, c'est vraiment pas mon truc, alors j'ai un peu, j'avoue, zapper cette partie de l'OS.
    Je commence à m'habituer doucement au Billshido même si ça ne reste pas se que je préfére.

    Cooki

Report abuse