# 12 - Guilty Pleasure by Thilia





Guilty Pleasure



Le soleil caressait son visage et ses épaules nues alors qu'il se dirigeait vers la plage privée de l'hôtel, une serviette pliée sous son bras. C'était bizarre d'être dans un endroit si chaud en décembre mais ce n'était pas complètement mauvais. Juste... inhabituel. Mais il était content de ne pas être en Allemagne, d'être loin de la neige et des températures froides de Berlin. Le plus bizarre était qu'il était seul. Avant, il n'avait jamais été seul à Noël mais une part de lui était heureuse d'être loin de tout et de tout le monde. Il avait besoin d'une pause et les Maldives semblaient être l'endroit parfait pour se relaxer et être tranquille.

Il avait choisi une destination différente pour ses longues vacances au début, mais en regardant une photo de son plaisir coupable préféré, il avait réalisé que c'était l'endroit parfait pour cette occasion. Quelques coups de fil rapides et il avait réservé une suite à l'hôtel où il était resté avec son frère, il y avait quelques mois ou années avant.

Étalant sa serviette sur le sable chaud, Anis s'assit, enfonçant ses pieds dans le sable et glissant ses lunettes de soleil sur son nez, alors qu'il se pencha en arrière et inspira profondément. Il faisait chaud – presque trop chaud – mais c'était infiniment mieux que le climat froid de son pays. Il était ici depuis une demi-journée seulement mais il pouvait déjà dire qu'il allait apprécier son séjour. Pendant un moment, il voulut de la compagnie – la compagnie du garçon dont il pensait plus souvent qu'il ne le devait ces derniers temps, mais il chassa l'idée avant qu'il ne regrette sa décision de partir seul en vacance.

Il s'allongea sur la serviette, drapant son front de son bras pour protéger ses yeux du soleil ardent. S'étirant avec langueur, il laissa ses yeux se fermer et soupira de contentement, s'assoupissant dans le confort du soleil des Maldives.


____________________


Il se réveilla deux heures plus tard, un frisson le traversant, quand une ombre le recouvrit. Il cligna des yeux vers le soleil éclatant de fin d'après-midi et se releva pour voir une jeune femme, qu'il avait vu plus tôt à l'hôtel, penchée au-dessus de lui, un sourire timide sur ses jolis traits. "Désolée de vous interrompre," dit-elle en Anglais et en le regardant, "mais vous avez un visiteur, M.Ferchichi."

Le front d'Anis se plissa et il se releva sur un bras, baissant ses lunettes de soleil. Personne ne savait qu'il était là, à sa connaissance, sauf ses amis évidemment, mais ils n'allaient pas juste le suivre jusqu'ici, surtout qu'il leur avait dit qu'il voulait être seul pendant un moment. Il était intrigué quand même. "Qui ?"

"Je n'ai pas le droit de le dire," dit la jeune femme, baissant la tête pour s'excuser. "Votre visiteur attend dans votre suite."

Elle s'inclina brièvement, puis se retira, retournant à l'hôtel. Anis la regarda partir, grattant paresseusement l'arrière de son cou alors qu'il se demandait qui ça pouvait être. Il allait se rallonger et les laisser attendre un moment mais la curiosité prit le dessus et il se leva, saisissant la serviette et retournant lui aussi à l'hôtel.

Enlevant ses lunettes de soleil quand il se dirigeait vers le hall de l'hôtel, ses yeux s'ajustèrent à la faible lumière d'accueil dans le bâtiment. Il remarqua quelques filles ayant la vingtaine qui le regardaient et il ne put s'empêcher de hausser un sourcil vers elles et de leur lancer un sourire de dragueur, ce qui les fit glousser sans pouvoir se contrôler. Il roula des yeux quand il les dépassa, puis chercha sa carte quand il atteignit la porte de sa suite.

S'arrêtant un moment, il essaya encore de trouver qui pouvait l'attendre mais il ne trouva personne. Ah bon. Il allait savoir assez rapidement. Glissant la carte dans la fente, il poussa la porte et fut accueillit par une brise fraiche venant de la porte ouverte de son balcon. Il nota deux valises inconnues dans le coin de sa chambre et il haussa les sourcils, se demandant si son manager lui avait envoyé une pute pour ne pas être seul pendant deux semaines, mais il chassa vite cette idée. Les gens savaient qu'il ne fallait pas l'emmerder comme ça ; quand il dit qu'il voulait être seul, ils respectaient ses choix.

Les valises augmentèrent encore sa curiosité et après avoir fermé la porte, il traversa la chambre en quelques pas et s'appuya contre la porte du balcon. Ce dernier était comme il l'avait laissé quelques heures plus tôt, vide.

Hein. Frottant l'arrière de son cou, confus, il entendit soudainement un bruit venant de la salle de bain, et quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit pour dévoiler Bill Kaulitz, portant un ridicule maillot de bain vif et coloré et des tongs.

"Oh hey," dit joyeusement le jeune homme, lui envoyant un grand sourire. "Surpris ?"

Anis eut besoin de quelques instants pour se ressaisir et s'assurer qu'il ne rêvait pas ; Bill était vraiment là, dans sa chambre, avec la claire intention de rester – si les valises étaient des indices. "Tu peux dire ça," réussit-il finalement, la bouche ridiculement grande ouverte.

Un autre sourire passa sur les beaux traits de Bill alors qu'il leva une main parfaitement manucurée pour la passer à travers ses cheveux légèrement en désordre. "J'espère que ça ne te dérange pas si j'ai utilisé ta salle de bain – ma chambre n'est pas encore tout à fait prête, alors j'ai pensé que je pouvais rester là pendant qu'il finissent ma suite."

Il devait avouer qu'il était impressionné par l'audace de Bill. Bien sûr, ils s'étaient rencontrés quelques fois avant et parfois, Anis l'avait même considéré comme un ami. Ils n'étaient pas proches pour autant, donc Bill avait certainement des couilles pour supposer qu'il pouvait entrer dans la chambre d'Anis sans être invité et faire comme chez lui.

Pas que ça dérange Anis – pas du tout. En fait, il devait se mordre la langue pour se retenir de demander à Bill de rester ici en permanence et de lui tenir compagnie pendant les deux semaines. "Ça me dérange pas," dit-il finalement quand il fut remit du premier choc et quand il put faire confiance à sa bouche perfide pour qu'elle ne dise pas quelque chose qu'il pourrait regretter. "C'est bon. Que fais-tu là ? Je veux dire... Comment t'as su que j'étais là ? Ou t'es-tu juste renseigné ? Désolé – je suis confus."

Bill rit, de petites fossettes apparurent sur ses joues quand il envoya à Anis ce sourire éclatant qu'il connaissait si bien. "Je savais que tu serais ici. Si tu as essayé de me cacher ça, tu n'as pas été très subtil. Ton manager a appelé quelqu'un qui a appelé quelqu'un qui a appelé notre manager pour demander le nom de cet hôtel. Notre manager partage tout avec moi, alors j'ai découvert que tu serais là pendant deux semaines, et... J'ai décidé que des vacances seraient bien."

Anis haussa ses sourcils, encore plus impressionné maintenant qu'avant. Un millier de questions le dérangeaient comme par exemple, pourquoi Bill voulait venir ici au même moment que lui, et plus important, s'il était seul ou s'il était venu avec son frère. Anis devina cette dernière, ne voyant Tom nulle part. L'idée que Bill était venu ici, s'attendant clairement à le voir, l'enchanta et il était plus qu'un peu intrigué.

"D'accord," dit maladroitement Anis ; il n'avait pas l'habitude de ne pas se contrôler et il ne savait toujours pas quoi penser de l'apparition soudaine du garçon. Puis il décida de juste se relaxer et continuer avec tout ce qui allait se passer ; la compagnie de Bill ne le dérangerait certainement pas. "Ben, content de te voir."

Un autre doux sourire apparut sur le visage du jeune homme avant qu'il traverse la chambre pour fouiller dans sa valise. "Moi aussi," dit Bill en se levant, un paquet de cigarettes dans une main, ses lunettes de soleil dans l'autre. "Alors. Quels sont tes plans pour aujourd'hui ?"

Les doigts longs et fins tirèrent une cigarette hors du paquet et les yeux d'Anis suivirent Bill sur le balcon où il l'alluma, inspirant profondément. Il cligna un peu des yeux puis il attrapa ses propres cigarettes, rejoignant Bill dehors et s'appuyant contre la table en bois. "Je n'ai pas de plans, vraiment. J'étais à la plage pendant un moment et après, je prévoyais juste de diner et d'aller au lit de bonne heure. Mais je suis ouvert à d'autres propositions."

Bill haussa un sourcil et Anis ne put s'empêcher de se demander ce qui se passait dans son esprit tordu. Il semblait carrément séduisant quand il apportait la cigarette à ses lèvres, l'aspirant légèrement et soufflant la fumée, rendant évident le fait qu'il savait combien il était sexy en faisant ça. Anis remuait un peu, essayant de cacher que chaque mouvement de Bill faisait réagir son corps d'une façon qu'il ne préférait pas révéler – pas tant qu'il fut sûr que Bill avait la même chose en tête.

"Oh, j'ai quelques idées," dit Bill, faisant tomber la cendre de sa cigarette et levant un sourcil parfait de manière suggestive. Anis déglutit durement, prenant une longue taffe de sa propre cigarette pour calmer ses nerfs ; il avait le sentiment que le jeune homme savait exactement l'effet qu'il avait sur lui. "On peut trainer au bord de la piscine pendant un moment et un diner semble excellent. Et puis..." Il s'arrêta et écrasa sa cigarette, haussant les épaules. "On verra."

Anis pouvait imaginer ce que "on verra" pouvait signifier et il lécha ses lèvres avant d'éteindre sa cigarette. "Ça a l'air bien," dit-il, essayant de sembler décontracté, ensuite il attrapa sa serviette, faisant un signe de tête vers sa propre piscine privée. "Tu viens ?"

Bill le suivit un moment après et Anis essaya de ne pas regarder trop fixement le corps pâle et apparemment parfait de l'autre homme quand Bill plaça sa serviette sur la chaise longue et s'allongea dessus, s'étirant comme un chat. Un léger soupire s'échappa des lèvres de Bill et Anis dut forcer ses yeux à se détacher de lui, se détendant un petit peu quand il les ferma et se tournant face au soleil. Il put sentir la présence de Bill à côté et la tentation de se retourner et de le fixer était forte mais il résista d'une certaine façon.


____________________


"Je vais prendre la salade Aluvi Mas Huni et le Faaga Riha – tout sans thon, s'il vous plaît," dit Bill, souriant au serveur. Anis cilla ; pendant que Bill commandait apparemment un repas complet, lui regardait encore le menu, essayant de déchiffrer la mauvaise traduction des plats. Sentant le regard impatient du serveur sur lui, il mordit sa lèvre puis décida de choisir quelque chose au hasard.

"Je vais prendre, euh, la même salade et... ce truc Geri Riha," dit-il, grimaçant quand le serveur arracha son menu de ses mains, se tournant pour partir. "Et du vin. S'il vous plaît," ajouta-t-il avant que l'homme fût hors de vue, et il cligna des yeux, secouant la tête. "Ils sont vraiment accueillant ici," dit-il sarcastiquement, faisant rire Bill.

"Ils le sont, en fait," dit joyeusement Bill, attrapant un morceau de pain. "Peut-être que tu devrais essayer d'être un peu plus aimable ; tu es renfrogné depuis qu'on est là."

Anis fronça encore plus les sourcils avant d'inspirer et de hausser les épaules. "Hé, je ne suis jamais venu ici avant et je n'ai aucune idée de quoi commander alors laisse-moi."

Bill rit de nouveau et lança du pain dans sa bouche, mâchant en regardant Anis. "Tu pouvais demander, tu sais ? Te plains pas si tu as prit quelque chose que tu n'aimes pas.

Anis roula des yeux et soupira, sachant que Bill avait raison. "Je pense qu'ils ne m'aiment pas ici," dit-il sombrement, attrapant une cigarette et l'allumant. Bill fit de même et lui envoya un sourire.

Leur vin arriva peu de temps après et Anis regarda Bill boire rapidement le liquide rouge, se demandant comment ce garçon pouvait boire et manger autant. Il en était à son quatrième morceau de pain et il semblait avoir encore faim une fois leurs salades apportées à la table. Il était si maigre ; Anis se demandait où il mettait tout ça et il fut profondément impressionné quand Bill dévora avidement sa salade. Son enthousiasme était fascinant et Anis regardait Bill durant tout le repas au lieu de manger. Il s'avérait qu'il aurait vraiment dû demander des conseils pour le plat principal ; ça semblait bizarre et le goût l'était aussi. Alors il l'observa manger et parler, remplissant le verre de Bill quand il était vide. Bientôt, ils en furent à la moitié de leur deuxième bouteille de vin et Bill gloussa alors qu'il essuyait sa bouche avec une serviette.

"Essayerais-tu de me rendre soûl ?" demanda-t-il joyeusement, ses yeux brillant, ses joues rougissant légèrement. Finalement, après avoir passé quelques heures avec le jeune garçon, Anis sentit qu'il était responsable de lui et il lui sourit.

"Tu ne t'en plains pas," dit-il, attrapant la bouteille pour partager ce qui reste du vin entre eux.

"Non," dit Bill avec un sourire, se penchant en arrière et allumant une cigarette aussitôt qu'il eut fini de manger. "Tant que tu ne profites pas de moi après. Tu vas devoir me raccompagner à ma suite, tu sais ; je ne pense pas que je pourrais marcher sans m'écraser la tête contre le sol." Le regard sur son visage montrait clairement qu'il s'attendait à ce qu'on profite de lui et Anis sentit un sourire en coin tirer sur ses lèvres, ayant finalement le sentiment que Bill le draguait et ce, toute la journée. Alors il ne rêvait juste pas. Bien, bien.

"Peut-être que je dois te prévenir," continua Bill, souriant alors qu'il se pencha en avant et au dessus de la table pour faire tomber la cendre dans le cendrier. "Je m'accroche beaucoup quand je suis bourré."

"Je pense que je peux supporter ça," dit sèchement Anis, amusé par les gloussements de Bill.

Dix minutes plus tard, Anis avait un bras enroulé autour de Bill, essayant de se diriger vers sa chambre. Il regardait Bill froncer les sourcils pour se concentrer quand il essaya de glisser sa carte dans la fente, puis éclata encore de rire quand il abandonna et tendit la carte à Anis.

Il raffermit sa prise sur Bill quand il trébucha dans la chambre et le lâcha seulement quand Bill s'effondra sur le lit et il s'assura qu'il ne tomberait pas de celui-ci. Bill le regarda avec un sourire, sa chemise étroite et sombre glissant pour dévoiler son ventre plat et son nombril piercé.

La bouche d'Anis s'assécha et il vacilla au dessus de lui, ne sachant pas quoi faire. "Bien," dit-il après un moment, décidant qu'il ne serait pas correct de rester, vu comment Bill était ivre. "Je vais y aller."

Il allait partir quand il sentit les doigts de Bill s'enrouler autours de son poignet et le tirer en arrière. Il haleta et tomba en arrière, surpris par sa force. Le garçon n'avait vraiment pas l'air de pouvoir le malmener comme ça.

"Où pense-tu aller ?" ronronna Bill dans son oreille, et après un moment, il sentit une langue chaude et humide et du métal froid chatouiller le bord de son oreille. La sensation inattendue alla directement à sa queue et il grogna. "Je n'ai pas encore fini avec toi."

Il tourna la tête et sentit le souffle chaud de Bill sur son visage. Il lécha ses lèvres et fixa le jeune garçon, sa bite déformant son jean soudain douloureusement étroit. "Es-tu sûr–," commença-t-il mais il fut interrompu par Bill qui pressa leurs lèvres ensemble dans un dur baiser. Il sentit les longs ongles de l'autre homme gratter l'arrière de son cou et grogna quand cette langue chaude et piercée passa entre ses lèvres et dans sa bouche.

Il était près de céder mais une petite voix dans sa tête lui dit qu'il devait être sûr que Bill le voulait réellement et qu'il était en état de prendre des décisions. A contre c½ur, il se redressa et s'éloigna du lit, souriant intérieurement quand Bill pleurnicha de déception. "Tu es sûr ?" demanda-t-il seulement, léchant ses lèvres et allant frotter légèrement son érection, la rajustant dans son pantalon.

Bill lui lança un regard agacé puis se mit sur ses genoux et Anis fut à ses côté une seconde après quand Bill chancela dangereusement au bord du lit. "Je suis sûr," siffla Bill avant d'écraser leurs lèvres ensembles dans un baiser passionné, ses dents effleurant les lèvres d'Anis alors que la langue de Bill glissa dans sa bouche une nouvelle fois.

Même s'il avait voulu combattre, il n'aurait pas pu. Les lèvres de Bill et son corps pressé contre le sien étaient beaucoup mieux que ce qu'il avait imaginé – et il l'avait fantasmé plein de fois, se branlant avec une photo de lui presque tous les soirs. Il laissa ses mains parcourir ce corps fin et délicat, atteignant son cul qu'il prit entre ses mains à travers son pantalon en cuir et qu'il pressa, se réjouissant du gémissement qui s'échappa de la bouche du plus jeune. Depuis qu'il l'avait vu sortir de sa chambre d'hôtel avec ce pantalon, il avait envie de le toucher et maintenant qu'il le pouvait, il savourait chaque seconde. Il voulait baiser Bill sauvagement – et Bill ne semblait pas s'opposer à ça.

Il sentit qu'on le poussait contre le matelas et il fut de nouveau surpris par la force du corps mince de l'autre homme. Bill le chevaucha et les hanches d'Anis se soulevèrent d'elles-même et il fut incapable de contenir un grognement quand son érection frôla le cul vêtu de cuir de Bill. Il attrapa ses hanches et le regarda avidement, son corps entier tremblant avec son besoin d'être en Bill.

Un petit sourire aguicheur apparut sur les lèvres de Bill quand il se pencha en avant pour retracer le tatouage dans le cou d'Anis avec sa langue expérimentée, et putain – il n'avait jamais rien sentit d'aussi érotique. Il ferma les yeux et se pencha en arrière, empoignant les cheveux noirs de Bill et mordant sa lèvre impatiemment alors que Bill déboutonna attentivement sa chemise. Anis ouvrit ses yeux et se redressa sur ses épaules pour regarder le jeune homme défaire les boutons avec ses longs doigts manucurés, effleurant la peau chaude d'Anis à chaque fois, apparemment accidentellement – mais Anis savait.

Chaque mouvement de Bill semblait parfaitement calculé et c'était à ce moment que Anis sut qu'il n'était pas vraiment aussi bourré qu'il le prétendait. Ça faisait partie du plan de Bill de l'attirer dans sa chambre et de le mettre presque dans un état d'impuissance.

Anis laissa ses yeux se fermer ; autant qu'il voulait regarder Bill et être sûr que ce n'était pas juste un rêve fantastique, le désir de fermer ses yeux et ressentir était trop forte. Il sentit de douces lèvres frôler sa poitrine, traçant de sa langue le tour de son téton avant que Bill mordille ses abdos et lape son nombril. Anis voulait le toucher mais il avait peur de lui faire mal alors il glissa ses mains sur la couverture froissée, tortillant le tissus doux et soyeux.

La langue de Bill suivit la ligne de poils qui se dirigeait dans son jean et Anis grogna quand il sentit ces doigts habiles tirer sur les boutons de son pantalon. Il mordit sa lèvre plus fortement, goûtant son sang alors qu'il écarta les jambes pour donner un meilleur accès à Bill après qu'il ait enlevé son jean et libéré son pénis.

Une forte inspiration le fit lever les yeux et il vint presque quand il vit Bill regarder avidement sa queue. Fermant une nouvelle fois ses yeux, il lécha ses lèvres quand il sentit son souffle chaud flotter sur la peau sensible de son pénis. Les secondes passèrent et il leva ses hanches impatiemment, gémissant quand il sentit son gland humide effleurer la joue de Bill. Bill l'avait taquiné toute la soirée et même s'il allait, dans quelques minutes, enfoncer sa queue dans ce cul étroit et arrondi, le temps semblait passer trop lentement.

"Patience, chéri," ronronna Bill, une seconde avant d'enrouler une douce main autour de la bite d'Anis et de sucer toute sa longueur dans sa bouche chaude et humide.

"Putain, ouais," grogna Anis tandis qu'il éleva une nouvelle fois ses hanches, ayant besoin de voir son pénis disparaître entre ses lèvres roses et charnues. La vue le fit presque venir et il regarda la tête de Bill s'agiter sur sa bite avec fascination. Ses ongles tranchants frôlèrent ses couilles pendant qu'il les fit rouler entre ses doigts et les yeux d'Anis tournèrent vers l'arrière de sa tête, ses hanches bougeant inconfortablement quand la succion autour de sa bite s'intensifia.
 
Il se demanda pendant un moment où Bill avait appris à sucer comme ça et le mot 'twincest' surgit dans sa tête durant une seconde avant d'éloigner l'idée. C'était entièrement possible que Tom lui ait appris ce que les hommes aimaient au lit mais c'était une très mauvaise idée d'imaginer les jumeaux au lit – il était déjà assez proche de la jouissance. L'idée d'éjaculer sur tout le visage de Bill et d'inonder sa bouche de sperme était tentante mais il avait d'autres choses à faire avant.
 
Il glissa à contrec½ur ses doigts dans les cheveux sombres de Bill, le tirant loin de sa bite un peu plus brutalement que nécessaire. Bill pleurnicha et lécha ses lèvres, le regardant avec un air renfrogné et frottant le haut de sa tête quand Anis le lâcha en faisant la moue. "Aïe," murmura-t-il et Anis semblait désolé pendant une seconde ; blesser Bill était la dernière chose qu'il voulait faire. Mais il ne pouvait s'en empêcher ; tout chez le jeune homme le rendait fou et il pouvait s'emporter facilement s'il se retenait pas.
 
"Désolé," murmura-t-il et Bill l'ignora, lui envoyant un sourire avant de s'asseoir et d'enlever son tee shirt, laissant Anis voir son sublime corps. Il admira les tourbillons artistiques du grand tatouage sur le côté de son corps puis il frôla d'un doigt rugueux son piercing au téton. Ses yeux descendirent sur le corps de Bill et il le regarda ouvrir la fermeture de son pantalon en cuir – et putain, ce que cette bosse semblait délicieuse – Anis ne put s'empêcher de se demander si Bill avait plus de piercings par endroit qu'en voyait Anis, pour l'instant, il n'était pas assez chanceux pour savoir. Sa bouche salivait quand Bill se leva pour enlever son étroit pantalon en cuir et sa bite vibra quand son petit cul fut dévoilé. Il se toucha lui-même en le regardant se déshabiller puis il gémit bruyamment quand Bill se retourna et il put finalement voir tout de son beau corps pâle. Il n'y avait pas d'autre piercing caché mais Anis resta silencieux pendant qu'il le regardait de haut en bas.
 
Bill sourit, une légère rougeur sur ses joues tandis qu'il retournait sur le lit, semblant en fait un peu timide. Quelque chose en Anis fut touché et il se redressa, atteignant Bill et les faisant rouler de sorte qu'il fut au dessus de lui, son corps couvrant presque entièrement le sien. Leurs érections se pressèrent ensembles et il se surprit à s'écraser contre le dur pénis de Bill, son corps entier frissonnant d'excitation.

"Je te veux," souffla-t-il contre son cou exposé, ses doigts parcourant le côté de Bill, explorant chaque parcelle de sa peau qu'il pouvait atteindre. Il ferma les yeux et suça sa clavicule, souriant en voyant la peau abîmée quand il se retira. Il voulait marquer son corps ; montrer à tout le monde qu'il lui appartenait. Il n'était pas sûr de si Bill voulait vraiment appartenir à quelqu'un mais maintenant, il était à lui, et à lui seulement.

Se soulevant, il regarda Bill, bouleversé par sa beauté presque surnaturelle. Il se pencha vers la tête de lit, fouillant dans son jean où il avait sans doute un préservatif et du lubrifiant ; Anis n'était rien sans équipement. Il entoura la queue de Bill de sa main, le masturbant légèrement avant de déchirer le sachet du préservatif avec ses dents et il le fit glisser le long de son érection vibrante, la couvrant d'une généreuse couche de lubrifiant. Il remarqua que Bill le regardait, frissonnant en voyant la même étincelle de désir dans les yeux de l'autre garçon. Il lui sourit puis lui écarta les jambes, gémissant quand il vit le trou étroit qui semblait demander qu'à être pénétré.

Il frôla un doigt méticuleux et glissant le long de la raie de Bill puis il regardait ce doigt disparaître dans ce petit trou, ses yeux se levant brièvement pour voir l'intense expression de plaisir sur le visage de l'homme. Il fit des va-et-viens puis rajouta un second doigt, gémissant à la vue de son anus étiré. Le garçon se tortillait sous lui et Anis prit sur lui pour ne pas plonger en lui directement ; il voulait que Bill profite pleinement et, pour ça, il devait être attentionné, aussi difficile que ça pouvait l'être.

"S'il te plaît," souffla Bill. "S'il te plait, fais-le juste. Je te veux."

Prenant une forte inspiration, Anis retira ses doigts et rajouta encore du lubrifiant sur sa bite avant de glisser ses mains sous les jambes de Bill et de le rapprocher de lui. Il grogna quand son sexe frôla son entrée puis il se positionna au dessus du jeune homme et le pénétra.

Le cul de Bill ne ressemblait à rien de ce qu'il avait déjà expérimenté avant ; plus étroit que n'importe quel homme avec qui il avait couché – et il avait eu un bon nombre de gars. Il passa le premier anneau de muscles puis le pénétra entièrement, gémissant quand il vit l'expression délicieuse sur le visage de Bill.

Il ne bougea plus pendant un moment puis rit quand il entendit un pleurnichement impatient.

"Bouge," murmura Bill, ses ongles tranchants s'enfonçant dans les épaules d'Anis alors qu'il le regardait d'un air insistant et il contracta ses muscles autour de lui. Anis grogna et resta immobile encore un moment puis il recula un peu avant de le pénétrer, ses yeux roulant vers l'arrière de sa tête tandis qu'il commençait à baiser Bill pour de bon. Il s'aperçut rapidement qu'il était vraiment bruyant – ce qui n'était pas une grande surprise pour lui, étant donné que Bill semblait ne jamais se taire. A chaque fois qu'il entrait en lui, Bill émettait un cri rauque, son corps s'arquant contre Anis pendant que ses hanches s'abaissaient sur son sexe.

Ils bougèrent ensemble et trouvèrent bientôt le rythme parfait. Bill se pencha en arrière pour toucher son pénis et le branler en même temps que les coups de bassin d'Anis et Anis put regarder en bas avec de grands yeux, l'admirer se tortiller sur le lit, de petits gémissements et pleurnichements s'échappant de ses lèvres. "Je vais jouir," chuchota Bill et Anis redoubla d'efforts, le baisant plus durement, s'enfonçant dans le corps du jeune homme comme si sa vie en dépendait.

Un halètement s'échappa de ses lèvres quand Bill se contracta autour de lui et vint peu après partout sur son ventre et sa poitrine, de longs jets de sperme blanc couvrant son corps. Anis se redressa sur ses genoux et pénétra Bill encore et encore, passant un doigt dans le bazar collant sur le ventre de Bill et l'apportant à ses lèvres, le goûtant. Ce n'était qu'une question de seconde pour qu'il vienne aussi. Il se retira rapidement, tirant sur le préservatif et il caressa sa bite un instant avant de venir, son propre sperme rejoignant celui de Bill sur son ventre, sa poitrine et sur ses cuisses.

Il le regarda, gémissant quand Bill étira et glissa un de ses doigts élégant à travers leurs semences combinées et qu'il suça ce doigt, regardant Anis de ses yeux à demi fermés.

Anis mordit sa lèvre et secoua la tête, répondant au sourire que Bill lui envoyait.

"Tu devrais songer à une carrière dans le porno," proposa-t-il en s'affalant, essoufflé, sur le matelas près de lui, leurs deux poitrines s'élevant et s'abaissant rapidement alors qu'ils essayèrent de reprendre leur souffle. Il tourna la tête et regarda Bill, lui tendant la boite de mouchoirs qu'il avait trouvé sur la table de chevet.

"Déjà fait," dit Bill, acquiesçant en acceptant les mouchoirs pour se nettoyer. "Je veux dire, songer à ça. Mais je ne pense pas que le monde soit vraiment prêt pour ça. En plus, je préfère être une star du porno dans l'intimité de ma propre chambre."

Anis rit au petit sourire que formaient les lèvres de Bill puis attendit qu'il finisse de s'essuyer avant de glisser un bras autour du jeune homme, le rapprochant de lui. "J'apprécie ça," murmura Anis contre le côté rasé de la tête de Bill, ses mains larges caressant ses bras fins et pourtant étonnamment musclés. "Je ne pense pas que je serais d'accord pour te partager avec quelqu'un."

Bill leva la tête et le regarda curieusement, un sourire taquin aux lèvres. "Vraiment ?"

Anis ronronna et sourit contre la tempe légèrement humide de Bill, déposant un gentil baiser. Son sourire s'agrandit quand Bill s'installa contre lui, ses joues se pressant contre sa poitrine, ses bras et ses jambes entourant son corps. Bill bailla et se pelotonna contre lui et Anis ne fut pas surpris de découvrir que Bill était câlin ; il s'en était toujours douté.

"Qui t'a appris à être si séduisant ? Je veux dire... J'ai eu plein de gens dans mon lit, plus vieux et certainement plus expérimentés que toi, et aucun d'eux ne m'ont fait autant d'effet que toi."

Bill haussa les épaules et Anis put le sentir sourire contre sa peau, levant un sourcil et se demandant ce qu'il pensait. Il ne s'attendait pas vraiment à avoir une réponse et il commença à s'endormir quand Bill bailla et murmura quelque chose qui ressemblait étrangement à "Tom".

Anis retint son souffle et mordit sa lèvre, écoutant attentivement. "C'Tom qui m'a appris," murmura Bill puis il commença à ronfler doucement.

Anis regarda Bill, maintenant endormi, et remua inconfortablement – l'idée des deux jumeaux ensemble, nus, enroulés entre eux, les corps glissant de sueur, avait instantanément fait durcir son sexe et maintenant, il ne pouvait rien faire car Bill était à moitié sur lui et il ne pouvait pas atteindre sa bite. En plus, se branler alors que Bill était à côté de lui semblait être une chose stupide à faire.

Alors qu'il le voulait ou non, il devait attendre et espérer que Bill se réveille et soit prêt pour le prochain round. Pendant ce temps, il se contenta de le regarder dormir et se demander quelles aventures leur arriveraient pour les deux prochaines semaines. Il avait le sentiment que ce Noël ne manquera pas d'être spectaculaire.


________________________________


Lire en VO.

Désolée de ne pas avoir posté depuis longtemps,
avec le bac, j'avais pas trop le courage...
Mais j'espère que cet OS vous a plu :)

J'ai une question : cet OS fait partie d'une série de 3 OS qui se suivent
mais il y a aussi d'autres couples, notamment avec Tom et les G's.
Ça vous intéresserait que je les traduise ?


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.247.42) if someone makes a complaint.

Comments :

  • The-taste-of-more

    23/07/2011

    J'ai mis le lien de ta traduction sur mon blog. :)
    Comme ça le monde peuvent venir lire le premier OS de la série et venir lire le 2e sur mon blog. xD
    God tellement compliquer. Reste que j'ai un peu expliquer toute l'histoire.
    Bref, Intervention est traduit et en ligne sur The taste of more . :)

    MBF.<3

  • The-taste-of-more

    15/07/2011

    Hello en fait nous avions juste prévue de traduire Intervention c'était au départ pour une amie.
    Bref, ouais tu pourras poster l'OS sur sunscheint tant que tu mentionnes que cela vient de nous je n'y vois aucun problème. ^^
    Alors si tu veux traduire le reste de la série j'y vois pas d’inconvénient non plus vue que nous c'était vraiment qu'Intervention que nous voulions traduire... :)
    En plus si nous avions su que quelqu'un d'autre voulait traduire jamais on aurait demander la permission, mais l'auteur n'a pas mentionner que quelqu'un lui avait déjà demander lorsqu'on l'a contacter. ><
    & ouais nous sommes québecoises ! :D

    MBF.<3

  • Billshido-or-not

    14/07/2011

    J'ai reçu un commentaire assez effrayé pour cette série. Quel autre OS tu aimerais traduire là-dedans ? Parce que justement dans le commentaire reçu, la personne a peur que tu traduise "Intervention" qu'elle a déjà traduit, et elle a peur que tu en traduises un autre dans lequel elle a déjà beaucoup avancé (mais je ne lui ai pas encore demandé lequel, même si je pense qu'il s'agit de Guilty pleasure).
    Et à propos de ça, tu savais déjà que Thilia avait déjà donné son accord pour un des OS de la série ou pas ? Parce que si c'est le cas, aucune de vous deux n'était au courant (c'est aussi pour ça que je te pose toutes ces questions, pour éviter l'incident diplomatique) :/

  • The-taste-of-more

    14/07/2011

    Je hum... Comment dire. Nous traduisons la même série.. En fait non... Mon amie et moi nous avons eu la permission de Thilia pour traduire Intervention. ><
    Alors je sais pas si tu pouvais juste pas traduire celui la car on arrive à maturité avec la trad nous et que tsé on aimerait pas que tous nos efforts ait servis à rien. :/
    Est-ce ok ou non ?
    Anyway je suis ouverte au discussion (haha j'aime bien parler )alors si y'a un problème on peut toujours discuter ! :D

    MBF.<3

  • nirvana-angelTH83

    13/07/2011

    En fait quand tu Tom et les GG's tu veux dire les trois ensemble??? yerk!!

  • nirvana-angelTH83

    13/07/2011

    Alors j'ai adorer positivement, ce Bill gentil et déluré et Anis complêtement en bave, trop chou
    et moi je serais intéressée de lire la suite de leurs vacances, mais pas si Bill doit partager ses nuits avec anis tom et les GG's, j'aime pas quand c'est la foule dans les pieux ^^
    Merci pour ta traduction c'est bon de te retrouver
    kissoux
    Scratounette

  • On-Fascination-Street

    12/07/2011

    J'ai bien aimé, c'était un bon OS avec un bons lemon ! J'espère qu'ils passeront de bonnes vacances ensembles, héhéhé :p S'il y a la suite de leurs vacances, je veux bien que tu traduises XD

Report abuse